Trilogie Kemi Seba

Marie Diongoye Konaté : la femme qui arrive à concurrencer Nestlé et Danone

Economie

Marie Diongoye  Konaté : la femme qui arrive à concurrencer Nestlé et Danone

Par SE

Marie Diongoye Konaté, surnommée l’insubmersible, est la Présidente Directrice Générale de PKL (Protein Kissée -Là), première entreprise de produits alimentaires pour bébé au  Sud du Sahara (hors Afrique du Sud) et numéro deux du marché ivoirien derrière Danone.

Du Mali à la Côte d’Ivoire

Fille d’un ancien ministre Malien et d’une mère médecin, Marie Diongoye Konaté a 3 frères. Titulaire d’un diplôme de l’école d’architecte de Genève, elle est arrivée à Abidjan en 1990 à la Direction et Contrôle des grands travaux, en tant que Directrice Adjointe d’un projet sur le soja financé par le gouvernement. Cependant, Marie n’est pas satisfaite de son poste.  En effet, femme de convictions – elle veut lutter contre la malnutrition infantile – un peu « rebelle »,  créative et passionnée par le développement de l’Afrique,  elle donne sa démission en 1994.

Début du parcours d’une combattante

C’est en s’appuyant sur le modèle du Brésil, un pays qu’elle a visité dans les années 80, que Mme Konaté décide de créer sa propre entreprise pour exploiter les matières agricoles locales dans l’alimentation infantile. A cette époque, le Brésil est déjà le premier producteur mondial de sucre, de soja et de viande bovine.  Marie Konaté relève un vrai problème : c’est qu’en Afrique, nous exportons ce que nous produisons et importons ce que nous consommons au quotidien (cacao, sucre…). Une façon de faire qui ralentit fortement le développement de l’agriculture locale et freine l’accès à l’emploi pour les populations.
L’insubmersible, comme certains la surnomment veut revaloriser les ressources locales en confectionnant des céréales pour les enfants d’Afrique. L’objectif est d’inciter les familles à acheter des produits autres que ceux proposés par les marques Danone et Nestlé. Elle se met alors à démarcher les banques et les institutions nationales telles que la Société financière internationale (SFI), la Banque africaine de développement (BAD) afin d’obtenir un prêt.  Mais aucune d’entre elles n’accepte de financer son projet à l’échelle d’une PME.

Une entreprise croissante 

C’est alors qu’en 1994 avec un investissement de 400 000 F CFA (600 euros), que Marie Konaté lance PKL en 6 mois avec l’aide de Cepici  – centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire – une initiative de l’Etat qui soutient les entreprises dans leurs démarches administratives.
Installée dans la zone industrielle de Vridi à Abidjan,  l’usine PKL compte 70 employés dont 45% de femmes, un chiffre d’affaire de 1.3 milliards de F CFA (198 millions d’euros) et a reçu en 2002 le prix de la meilleure PME de la Côte d’Ivoire.
Les produits enrichis à base de soja et de maïs, Farinor et Nutribon, font parti des marques phares de l’alimentation pour bébé. On trouve une gamme de trois variétés pour Farinor : Farinor Maïs, Farinor Riz et Farinor Blé, une gamme de deux variétés pour Nutribon Fraise et Nutribon Epinards, des bouillies de céréales et de soja, enrichies en 11 vitamines qui contribuent à la croissance et au bien -être des bébés entre 0 et 24 mois.

farinor

Farinor Maïs, Farinor Riz et Farinor Blé.

 

 

farinor 2

Nutribon Fraise.

La Présidente Directrice Générale souhaite figurer dans les meilleures entreprises agroalimentaires de l’Afrique de l’Ouest d’ici 2020 et nous y croyons.

Découvrez notre partenaire Orange Money pour le Mois de la Femme Africaine