Trilogie Kemi Seba

Nafissatou Diallo : De femme de chambre à femme d’affaires

Société

Nafissatou Diallo : De femme de chambre à femme d’affaires

Par Sébastien Badibanga

Selon la radio RTL, l’ancienne femme de chambre de l’hôtel Sofitel New-York, Nafissatou Diallo a ouvert un restaurant dans le Bronx grâce à l’argent que Dominique Strauss-Kahn lui a versé dans le cadre de l’accord à l’amiable convenu par les deux parties.

Celle par qui le scandale est arrivé est devenue femme d’affaires. En effet, Nafissatou Diallo vole désormais de ses propres ailes. L’ex-femme de chambre de l’hôtel Sofitel New-York, qui a porté plainte en août 2011 contre Dominique Stauss-Kahn (DSK) pour agression sexuelle, a ouvert un restaurant dans le quartier new-yorkais du Bronx.

« Elle et sa fille vont bien. Elle essaie de mener sa vie comme n’importe quel New-Yorkais », a déclaré lundi 2 février sur RTL son avocat Douglas Wigdor. « Elle a peut-être plus d’argent qu’elle n’en a jamais eu », admet-il. Avant de préciser : « Mais je sais de façon certaine qu’elle aurait préféré rester femme de chambre dans cet hôtel et que rien de tout ça ne soit arrivé, car elle était heureuse ».

Dominique Strauss-Kahn, head of the IMF, departs a New York Police Department precinct in New York

Destins croisés

La vie de Nafissatou Diallo a basculé en mai 2011 lorsqu’elle a croisé la route de Dominique Strauss-Kahn dans une chambre de l’hôtel Sofitel New-York. La femme de chambre accuse alors l’ex-patron du Fonds monétaire international (FMI) de l’avoir agressée sexuellement. Des accusations que le candidat de l’époque à l’élection présidentielle a démenties. Il s’en est suivie une bataille judiciaire qui s’est, finalement, soldée par un accord à l’amiable. Selon LeJDD, DSK aurait versé 1,5 million de dollars à la Guinéenne.

Après trois ans de silence, Nafissatou Diallo dirige désormais un restaurant à New-York, où on y sert des plats américains et ouest-africains. Alors que DSK, lui, est poursuivi dans l’Affaire du Carlton, du nom de l’hôtel de Lille, pour « proxénétisme aggravé ». Par conséquent, l’ancien mari de la journaliste française Anne Sinclair a été entendu par la justice, lundi.

L’horizon s’éclaircit donc pour la femme de 37 ans longtemps accusée de tous les noms au moment où l’Affaire DSK battait son plein. L’homme politique français n’est pas non plus à plaindre. Et pour cause, les conférences économiques et autres conseils qu’il donne sont rémunérés à prix d’or.