Trilogie Kemi Seba

Samory Touré : La lutte pour la liberté est un devoir

Histoire

Samory Touré : La lutte pour la liberté est un devoir

Par Noella

L’Almamy Samory Touré était le fondateur de l’empire Wassoulou. Le grand combat de sa vie : la résistance active à la pénétration coloniale française en Afrique de l’Ouest – lutte qui prendra 16 ans de son existence.

Né entre 1830 et 1835 à Miniambaladougou, notre actuelle Guinée, ce fils de marchand dyula grandit dans une Afrique en pleine mutation du fait du nombre croissant de contacts avec les Européens. Le commerce avec l’Occident était prospère, ce qui a énormément contribué à l’enrichissement de la région. L’Ouest était une zone de trafic marchand incontournable sur le continent, aussi bien pour les biens type bijoux, matières premières et nourriture que les armes à feu.

À la fin des années 1870, les français commencèrent à s’étendre dans la région à partir du Sénégal en tentant la Côte d’Ivoire dans le but de rejoindre le haut du Nil, aujourd’hui Soudan. Ces mouvements les conduisirent à un affrontement direct avec Samory Touré qui réussira à les repousser. Toutefois, le jeune guerrier fraîchement reconvertit à l’islam fut intrigué voire effrayé par la discipline et les ressources matérielles des armées européennes.

Samory a défendu bec et ongles sa patrie, sa terre au nom de la liberté. Cependant, le combat avec l’armée française tournant à son désavantage, il préféra négocier. Le 28 mars 1886, il signe un traité de paix et de commerce avec les français.

Fils d’une mère faite esclave, combattant, fin stratège de guerre, il décédera le 2 juin 1900 au Gabon en héros, en grand résistant de son temps.