Le Bouquet Africain de Thema

LAURYN ET LE SIONISME : « TO ZION » LE MESSAGE NOIR D’UNE PRÊTRESSE

Culture

LAURYN ET LE SIONISME : « TO ZION » LE MESSAGE NOIR D’UNE PRÊTRESSE

Par SK

Dans son premier album studio, The Miseducation, sorti le 25 août 1998, la chanteuse retranscrit son état d’esprit lors de sa première grossesse, faisant au passage un curieux hommage à Sion, ou plutôt Zion, dans sa chanson « To zion », l’un de ses plus grands succès. Elle donna d’ailleurs ce prénom à son fils aîné, Zion David-Nesta Marley, venu au monde en 1997.

Par SK,

Cet album fut le plus célèbre de sa discographie, même si la consécration tarda. En effet, bien que reconnu meilleur album de l’année en 1999, 5 fois primé et 10 fois nominé aux Grammy Awards ; ce n’est qu’en 2008 qu’il est enfin sacré disque d’or après que les ventes aient redémarré et atteint 18 millions d’exemplaires écoulés.

Mais pourquoi Lauryn a-t-elle ressenti le besoin d’exprimer cette fascination pour la terre promise des Sionistes ?  Quels rapports une femme noire pourrait-elle entretenir avec l’histoire de Sion/Zion, et que signifie cette référence ?

La genèse de la pensée sioniste

A l’origine Sion est le produit de la religion Judéo-chrétienne. Il désigne un mont situé au sud de la Vielle Jerusalem. Plus tard, il désignera la ville de Jerusalem, puis, par extension, tout lieu ou objet attestant d’une présence divine, ou provenant de là. Le Rastafarisme s’est également approprié cette pensée à sa manière en la mêlant à l’histoire du monde noir caractérisée par  le lien direct entre les afro-descendants et les disciples d’Akhénaton qui vivaient en Afrique.

Ainsi,  l’idée de Zion (« Sion ») repose sur le même principe que le sionisme juif : En effet, Sion est la terre sacrée, l’espace emplit par la présence de Dieu et de ses bénédictions et représente donc un sanctuaire. Il symbolise la fin des ennuis, comme le mont au pied duquel on peut déposer son fardeau, et le retour à la paix et à l’harmonie d’un peuple. Ainsi, de la même manière que les juifs ont souhaité quitter l’Europe et créer un état à eux pour se réunifier après les souffrances infligées par la Shoah (Israël) ; le peuple noir a besoin d’effectuer une démarche similaire et de se retrouver en Afrique, sur la terre mère, après les souffrances perpétrées par le monde occidental.

laury_2

Now all the joy of my worls is in zion/ Maintenant, toute la joie de mon monde se trouve à Sion

Loin des aspirations politiques de la doctrine sioniste hébraïque ; la chanson est à prendre sur le plan rastafari :

Dans ce paradigme,  l’Occident est Babylone, la ville de tous les pêchés et toutes les damnations qui s’oppose à Sion, terre de bénédiction et de sainteté, seul endroit que le vice n’aurait pas totalement détruit. Zion représente également un sanctuaire spirituel immatériel, présent en chacun : Il faudrait donc vivre pleinement sa foi afin de trouver la paix de l’âme symbolisée par Zion, le refuge. Ainsi, selon les points de vue, Zion (Sion) peut être concret ou abstrait.

Lauryn Hill, belle-fille de feu Bob Marley, ayant donc longtemps entretenu des liens avec le milieu rastafari et sa culture, prônait dans cette Ode un idéal de ressourcement, de quête de la paix, comme une éloge de l’introspection. Ici, il peut donc s’entendre spirituellement et physiquement, évoquant un bonheur pur et ineffable ne pouvant se trouver qu’en terre de Sion. Car pour les rastas, Sion est d’abord un état d’esprit, une acceptation, avant de se matérialiser dans l’espace et la matière.

Un message qui pourrait évidemment s’appliquer à l’ensemble des noirs sur terre, comme pour leur indiquer le chemin.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !