ECONOMIE

Patrick Mveng : un passionné de l’intelligence artificielle

Directeur et fondateur d’Alderick.com, une entreprise de technologie basée à Douala, ce jeune Camerounais a mis sur pied une solution permettant aux utilisateurs d’ordinateurs ou de smartphones d’interagir avec leur appareil en langage naturel.

Adelrick.com est spécialisée dans la conception des assistances virtuelles. Après cinq années de recherche et développement, Patrick Mveng a mis sur pied, il y a deux ans, le logiciel Viki. « Viki est un composant logiciel créé à partir des techniques de l’intelligence artificielle et dont l’objectif est d’humaniser l’interaction avec un ordinateur ou un smartphone. Et de simuler le comportement d’un être humain dans la conversation », explique le concepteur. À travers des opérateurs mobiles, le service (à valeur ajoutée) peut être couplé à un numéro court. « Toute personne possédant un téléphone mobile devra envoyer un SMS et derrière, c’est Viki qui va examiner la requête et devra envoyer le SMS qui contient l’information attendue », explique-t-il.

Ce concept d’assistance virtuelle est universel et peut s’appliquer à beaucoup de domaines à la fois. Depuis le mois de juin 2013, le jeune ingénieur a aussi activé dans son application le service « chatterbot », un robot qui dialogue avec l’internaute en langage naturel à l’adresse chatterbox.adelrick.com. « Ce service gratuit a pour vocation de montrer le potentiel de la technologie que j’ai développée », fait savoir l’informaticien qui entend présenter son service « à des concours sur le Test de Turing comme le Chatterbox Challenge ». À la recherche d’Adam 2.0 Patrick Mveng est un passionné de l’intelligence artificielle. Grâce à une Bourse d’études, il s’est formé à l’Institut africain d’informatique, branche du Gabon (IAI-Gabon) d’où il est sorti nanti d’un diplôme d’ingénieur informaticien.

Insatiable en matière de connaissances informatiques, le jeune Camerounais a décroché une autre Bourse pour effectuer un stage dans un laboratoire de recherche en Intelligence Artificielle à l’Enseeiht de Toulouse, en France. De retour au Cameroun, il a travaillé dans plusieurs compagnies, tout en concevant et réalisant parallèlement plusieurs prototypes d’intelligence artificielle à partir des recherches sur Internet et des revues scientifiques traitant de l’intelligence humaine (cognition, psychologie, behaviorisme, théorie des actes de langage, comportement verbal, réseaux de neurones, etc.). En attendant de trouver un financement, Patrick Mveng continue d’améliorer les processus d’apprentissage de son logiciel Viki ; de concevoir et réaliser d’autres services autour de cette application. L’un concerne « le self-programming », car Patrick Mveng croit qu’avec Viki, « un jour, les ordinateurs seront capables de programmer eux-mêmes des applications informatiques ». Il a, à cet effet, publié le premier livre blanc aux adresses suivantes : http://fr.slideshare.net/trankyl/introduction selfprogramming, https://www.facebook.com/GestaltProgramming. Le credo de Patrick Mveng : « A la recherche d’Adam 2.0 ». En effet, le jeune informaticien tient à créer son clone, un assistant logiciel ou robot, qui améliorera les conditions de vie des êtres humains. Il lance un appel aux investisseurs intéressés par son produit. Adelrick.com est spécialisée dans la conception des assistances virtuelles. Après cinq années de recherche et développement, Patrick Mveng a mis sur pied, il y a deux ans, le logiciel Viki. « Viki est un composant logiciel créé à partir des techniques de l’intelligence artificielle et dont l’objectif est d’humaniser l’interaction avec un ordinateur ou un smartphone. Et de simuler le comportement d’un être humain dans la conversation », explique le concepteur. À travers des opérateurs mobiles, le service (à valeur ajoutée) peut être couplé à un numéro court. « Toute personne possédant un téléphone mobile devra envoyer un SMS et derrière, c’est Viki qui va examiner la requête et devra envoyer le SMS qui contient l’information attendue », explique-t-il. Ce concept d’assistance virtuelle est universel et peut s’appliquer à beaucoup de domaines à la fois.

nofi-business-patrick-mveng-p1-jpeg

Depuis le mois de juin 2013, le jeune ingénieur a aussi activé dans son application le service « chatterbot », un robot qui dialogue avec l’internaute en langage naturel à l’adresse http://chatterbox.adelrick.com. « Ce service gratuit a pour vocation de montrer le potentiel de la technologie que j’ai développée », fait savoir l’informaticien qui entend présenter son service « à des concours sur le Test de Turing comme le Chatterbox Challenge ». À la recherche d’Adam 2.0 Patrick Mveng est un passionné de l’intelligence artificielle. Grâce à une Bourse d’études, il s’est formé à l’Institut africain d’informatique, branche du Gabon (IAI-Gabon) d’où il est sorti nanti d’un diplôme d’ingénieur informaticien. Insatiable en matière de connaissances informatiques, le jeune Camerounais a décroché une autre Bourse pour effectuer un stage dans un laboratoire de recherche en Intelligence Artificielle à l’Enseeiht de Toulouse, en France. De retour au Cameroun, il a travaillé dans plusieurs compagnies, tout en concevant et réalisant parallèlement plusieurs prototypes d’intelligence artificielle à partir des recherches sur Internet et des revues scientifiques traitant de l’intelligence humaine (cognition, psychologie, behaviorisme, théorie des actes de langage, comportement verbal, réseaux de neurones, etc.). En attendant de trouver un financement, Patrick Mveng continue d’améliorer les processus d’apprentissage de son logiciel Viki ; de concevoir et réaliser d’autres services autour de cette application. L’un concerne « le self-programming », car Patrick Mveng croit qu’avec Viki, « un jour, les ordinateurs seront capables de programmer eux-mêmes des applications informatiques ». Il a, à cet effet, publié le premier livre blanc aux adresses suivantes : http://fr.slideshare.net/trankyl/introduction selfprogramming, https://www.facebook.com/GestaltProgramming. Le credo de Patrick Mveng : « A la recherche d’Adam 2.0 ». En effet, le jeune informaticien tient à créer son clone, un assistant logiciel ou robot, qui améliorera les conditions de vie des êtres humains. Il lance un appel aux investisseurs intéressés par son produit. Adelrick.com est spécialisée dans la conception des assistances virtuelles. Après cinq années de recherche et développement, Patrick Mveng a mis sur pied, il y a deux ans, le logiciel Viki. « Viki est un composant logiciel créé à partir des techniques de l’intelligence artificielle et dont l’objectif est d’humaniser l’interaction avec un ordinateur ou un smartphone. Et de simuler le comportement d’un être humain dans la conversation », explique le concepteur. À travers des opérateurs mobiles, le service (à valeur ajoutée) peut être couplé à un numéro court. « Toute personne possédant un téléphone mobile devra envoyer un SMS et derrière, c’est Viki qui va examiner la requête et devra envoyer le SMS qui contient l’information attendue », explique-t-il. Ce concept d’assistance virtuelle est universel et peut s’appliquer à beaucoup de domaines à la fois. Depuis le mois de juin 2013, le jeune ingénieur a aussi activé dans son application le service « chatterbot », un robot qui dialogue avec l’internaute en langage naturel à l’adresse http://chatterbox.adelrick.com. « Ce service gratuit a pour vocation de montrer le potentiel de la technologie que j’ai développée », fait savoir l’informaticien qui entend présenter son service « à des concours sur le Test de Turing comme le Chatterbox Challenge ».

À la recherche d’Adam 2.0 Patrick Mveng est un passionné de l’intelligence artificielle. Grâce à une Bourse d’études, il s’est formé à l’Institut africain d’informatique, branche du Gabon (IAI-Gabon) d’où il est sorti nanti d’un diplôme d’ingénieur informaticien. Insatiable en matière de connaissances informatiques, le jeune Camerounais a décroché une autre Bourse pour effectuer un stage dans un laboratoire de recherche en Intelligence Artificielle à l’Enseeiht de Toulouse, en France. De retour au Cameroun, il a travaillé dans plusieurs compagnies, tout en concevant et réalisant parallèlement plusieurs prototypes d’intelligence artificielle à partir des recherches sur Internet et des revues scientifiques traitant de l’intelligence humaine (cognition, psychologie, behaviorisme, théorie des actes de langage, comportement verbal, réseaux de neurones, etc.). En attendant de trouver un financement, Patrick Mveng continue d’améliorer les processus d’apprentissage de son logiciel Viki ; de concevoir et réaliser d’autres services autour de cette application. L’un concerne « le self-programming », car Patrick Mveng croit qu’avec Viki, « un jour, les ordinateurs seront capables de programmer eux-mêmes des applications informatiques ». Il a, à cet effet, publié le premier livre blanc aux adresses suivantes : http://fr.slideshare.net/trankyl/introduction selfprogramming, https://www.facebook.com/GestaltProgramming. Le credo de Patrick Mveng : « A la recherche d’Adam 2.0 ». En effet, le jeune informaticien tient à créer son clone, un assistant logiciel ou robot, qui améliorera les conditions de vie des êtres humains. Il lance un appel aux investisseurs intéressés par son produit.

Qui suis-je ? En quelques mots ? Ok top chrono ! Chargé de projet Noir&Fier La marque (et des partenariats NOFI), rédactrice mode - mais à coup sûr vous avez dû lire mes articles dans les rubriques Psycho, Société, Santé ou même Culture - blagueuse, (grande) bouffeuse, dormeuse, rêveuse, amoureuse (de la vie, rires), bref moi !

Articles : 263