Trilogie Kemi Seba

LA MBAD : Micro Banque Africaine de Développement

Economie

LA MBAD : Micro Banque Africaine de Développement

Par Redaction NOFI

L’agence de presse web Panafricanism 2.0 a lancé sa banque. Kemi Seba, l’activiste polémiste dissident panafricain, a annoncé la création d’une micro banque africaine de développement, lors de sa dernière conférence à Bruxelles, le 28 février dernier, sur le thème : « Quel apport de la diaspora pour le développement de l’Afrique ? »

1958567_10152283350157082_1146565776_n

Cette structure, en préparation, a pour but d’additionner les dons d’Africains du monde entier, afin d’aider les Africains du continent à faire progresser leurs entreprises ; mais aussi d’aider celles et ceux qui souhaitent rentrer sur la terre mère à créer leurs business locaux.

La MBAD se veut être une alternative pour les Africains souhaitant reconstruire l’Afrique par eux-mêmes. Un véritable barrage aux ONG mal intentionnées qui, depuis des dizaines d’années, s’installent en Afrique dans le seul but de piller ses terres riches en matières premières ou de créer des campagnes anti-panafricanisme.

Comment ça fonctionne ?

C’est lors d’une réunion d’information, le samedi 15 février, que le staff de Kemi Seba basé à Bruxelles a exposé le mode de fonctionnement de la MBAD. Elle prendra la forme d’une association : un groupement de personnes souhaitant réunir leurs efforts dans le but de créer une structure leur appartenant de plein droit. Ainsi, ce sont également eux qui géreront l’aspect juridique, a indiqué la juriste du projet : Laetitia Massa.
Les donateurs de la MBAD apporteront leurs contributions au projet à hauteur de 10 euros par mois, et auront la possibilité d’avoir un suivi quasi quotidien des activités des producteurs sur place, nous a affirmé la directrice Ntumba Kalengayi.

De plus, un représentant choisi par l’ensemble du groupe se déplacera en Afrique pour constater l’évolution du projet dans lequel les afrodescendants auront investi.

Les projets choisis par les donateurs passeront en commission, où des professionnels établiront un état à court et à long termes de la viabilité du projet. Celui-ci devra ensuite reverser à la MBAD l’argent prêté, dans le but d’investir dans de nouveaux projets en Afrique.

Le siège de la MBAD est en Belgique, mais toutes les personnes se sentant concernées par le développement de l’Afrique pourront s’y greffer en faisant des dons de partout à travers le monde.

Le site internet n’est pas encore terminé, mais vous pouvez joindre l’équipe de la MBAD via l’adresse mail du site Panafricanism 2.0 : panafricanism2.0@outlook.fr, pour de plus amples informations.