En place : Jean-Pascal Zadi aux présidentielles 2027 ?

En place, la nouvelle série phare de Netflix co-créée avec François Uzan a fait une entrée fracassante sur la célèbre plateforme. Jean-Pascal Zadi s’entoure pendant 5 épisodes de Benoît Poelvoorde, Jean-Claude Muaka, Fadily Camara, Fary ou encore Eric Judor et Marina Foïs pour en faire le meilleur démarrage français du géant du streaming devançant Ginny and Georgia.

Liberté, égalité, Blé

Jean-Pascal Zadi (Tout simplement noir) incarne Stéphane Blé, un éducateur de jeunes en banlieue très investi dans son rôle. L’avenir de ses jeunes lui importe au point d’interpeller le maire de sa ville, Eric Andrei (joué par Benoît Poelvoorde), en tournée électorale afin de redorer son blason dans le quartier. 

Événement non calculé débouchant sur une mise en lumière sur la vie de l’éducateur, un début de carrière politique et surtout un tas de péripéties sur la route pavée de rencontres hautes en rebondissements.

En place, contrairement à ce que l’on pourrait penser a vocation à ouvrir les yeux pour rassembler plutôt que pour diviser. À travers un format satirique, la série s’attaque aux différents sujets actuellement sur le devant de la scène politique française. Ainsi l’humour n’épargne rien ni personne. En place veut nous faire rire et y arrive. Que ce soit en dénonçant les vices des classes politiques ou les “théoriciens du complot”. Une recette efficace compte tenu des résultats de lancement !

En place : Stéphane (JP Zadi) et William (Eric Judor)

En place : Un ton tout de même léger

La série qui pourrait s’embourber dans les méandres de la politique reste pourtant légère. Si on pourrait dire qu’elle survole les sujets, c’est aussi parce qu’ils sont dans notre quotidien et donc plutôt qu’il n’y a pas grand chose de plus à ajouter. Eric Andrei est l’image même de la politique mic-mac gauche droite confondue qui est là pour faire barrage. Ses opposants sont la droite qui se sent volée de sa droite, l’extrême droite extrêmement à l’aise avec son extrémisme de pensées et Corinne Douannier.

Les personnages sont des patchworks facilement identifiables de nos politicards préférés et si vous vous demandez de qui s’inspire Corinne, la réponse se trouve probablement proche du Douanier-Rousseau.

Un casting solide

En place se constitue d’un casting plus qu’intéressant avec les prestigieux Poelvoorde, Foïs ou Judor. Mais sa force réside dans la capacité à y intégrer de plus jeunes acteurs tels que Fary ou Fadily Camara. Il semblerait d’ailleurs que Jean-Claude Muaka soit une découverte… (Il y en a qui n’ont pas suivi les débriefs du coach Muaka que voulez-vous !).

En place : L'équipe

C’est dans cet équilibre que les épisodes nous montrent avec quelle audace cette équipe talentueuse donne vie à une histoire surréaliste mais d’une certaine manière (presque) plausible, si on tient compte d’un certain double mandat avec une seule campagne.

Quoi qu’il en soit, En place, on vous recommande ! C’est actuellement disponible sur Netflix !

Jérémy Musoki
Jérémy Musokihttps://malkiasuperhero.com/
Spécialisé dans la pop-culture

Articles récents

Articles similaires