L’excellence Noire – Kouokam KAMTCHUENG

Bagui Traoré jugé aux assises après les émeutes de 2016

Société

Bagui Traoré jugé aux assises après les émeutes de 2016

Par Thalie Mpouho

Première journée d’audience lundi 21 juin pour Bagui Traoré, frère d’Adama Traoré. Il est accusé avec quatre autres prévenus d’avoir orchestré des émeutes contre les forces de l’ordre suite à la mort de son frère. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité

Le procès des émeutes survenues suite à la mort d’Adama Traoré en juillet 2016, s’est ouvert ce lundi à la cour d’assises du Val d’Oise. Sur le banc des accusés, quatre hommes, dont Bagui, le frère d’Adama Traoré. Ils sont jugés pour tentative de meurtre en bande organisée pour des tirs d’armes à feu pendant les affrontements de rue avec des dizaines de policiers et gendarmes.

Le 19 juillet 2016, Adama Traoré était retrouvé mort dans la gendarmerie de Persan après une course poursuite avec la police. Persan et la commune de Beaumont-sur-Oise, où réside la fratrie Traoré, avaient alors connu trois nuits d’émeutes au cours desquelles des gendarmes avaient été légèrement blessés. 

“La vraie victime ici, c’est Bagui Traoré”

Bagui Traoré

Assa Traoré venue soutenir son frère Bagui au tribunal de Pontoise lundi 21 juin / AFP – ALAIN JOCARD

Dans la cour dirigée par l’ancien juge antiterroriste Marc Trévidic, l’audience compte plus de 80 parties civiles et doit durer trois semaines. Pour les besoins de l’audience, les autorités locales ont déployé un important dispositif de sécurité. 

Selon l’accusation, Bagui Traoré aurait organisé les attaques contre les forces de l’ordre suite à la mort de son frère, assisté par sa compagne. Elle comparait également pour complicité et subornation de témoin. Incarcéré depuis 2016, l’homme de 29 ans avait déjà été condamné pour des délits. 

Sa sœur Assa Traoré, devenue le visage de la lutte contre les violences policières, était présente pour soutenir son frère. “Aujourd’hui, nous demandons à ce que mon frère soit complètement relaxé, que la France entière puisse voir l’acharnement que ma famille subit depuis cinq ans. (…) La vraie victime ici, c’est Bagui Traoré” a-t-elle déclaré. Elle dénonce un “procès politique” et devrait témoigner ce mardi 22 juin à la cour d’assises. 

Les cinq accusés encourent la réclusion criminelle à perpétuité. Le verdict est attendu autour du 8 juillet.

Source

AFP

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Les deux frères d’Adama écroués : Acharnement contre la famille Traoré ?

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !