Le Bouquet Africain de Thema

Les commémorations du 10 mai : commémorations de paille ?

Politique

Les commémorations du 10 mai : commémorations de paille ?

Par Pascal Archimède

Guadeloupéen, descendant de personnes mises en esclavage, je m’interroge sur le bien fondé du choix de la date du 10 Mai comme journée commémorative de l’abolition de l’esclavage en France et sur sa représentation historique.

Les commémorations du 10 mai : commémorations de paille ?

Abolition de l’esclavage en Martinique et en Guadeloupe

Le premier décret d’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises fut voté le 4 février 1794 et ne prévoyait pas l’indemnisation des propriétaires d’esclaves. 8 ans plus tard, l’esclavage fut rétabli par Napoléon Bonaparte en Mai 1802. Du jour au lendemain, des antillais francophones furent déchus de leur nationalité et remis en captivité. En 1848, la république française abolit l’esclavage avec cette fois l’indemnisation des esclavagistes. Le 27 Avril 1848, le gouvernement provisoire français promulgua le décret d’abolition dont le 1er article stipule que:

« l’esclavage sera entièrement aboli dans toutes les colonies et possessions françaises, deux mois après la promulgation du présent décret dans chacune d’elles. A partir de la promulgation du présent décret dans les colonies, tout châtiment corporel, toute vente de personnes non libres, seront interdits ».

En Martinique, face à la lenteur de l’application du décret sur l’île, des révoltes épisodiques éclatèrent. Le 22 Mai 1848, une violente rébellion dans la ville de Saint Pierre poussa Claude Rostoland, gouverneur de la Martinique, à proclamer l’abolition de l’esclavage dès le lendemain.

L’exaspération gagna également la Guadeloupe. Craignant des débordements, Jean François Layrle, gouverneur de la Guadeloupe réagit en promulguant l’abolition de l’esclavage le 27 Mai de la même année. Depuis, cet évènement est célébré le 22 Mai en Martinique et le 27 Mai en Guadeloupe.

Que représente donc la date du 10 Mai ?

En 2006, Jacques Chirac, alors président de la république française, décida de retenir le 10 Mai comme journée commémorative de l’abolition de l’esclavage. Officiellement, cette date correspond au jour de l’adoption définitive par le parlement en 2001 de la loi Taubira qui reconnaît la traite des esclaves comme crime contre l’humanité.

Depuis 2007, on assiste chaque année à une manifestation à laquelle l’élite (politiques, artistes, journalistes…) est invitée au Jardin du Luxembourg à Paris.

Cependant, certains afro-descendants ne sont pas les bienvenus à cet évènement censé tout de même célébrer leur Histoire.

Il semble nécessaire de rappeler que sans le soulèvement des Nègres Marrons, ces esclaves insoumis qui luttèrent par tous les moyens contre leurs oppresseurs, l’esclavage physique aurait très certainement duré plus longtemps.

Cette date de commémoration nationale n’est donc pas en phase avec les faits historiques. Dans la même logique, pensez-vous que le peuple français accepterait de célébrer la fête nationale une autre jour que le 14 Juillet ?

VOUS AIMEREZ AUSSI:

10 mai 2016: usurpation de commémoration

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !