CULTURE

[PORTRAIT] Lydie Sulmona écrit pour grandir, guérir, continuer à avancer

Aujourd’hui dans notre portrait du mois nous avons décidé de mettre à l’honneur Lydie Sulmona une écrivaine pour laquelle nous avons eu un vrai coup de cœur ! Une artiste des mots dont la personnalité est galvanisante.

Qui es-tu ?

Moi, c’est Lydie Sulmona. Je suis une conteuse d’histoires et une semeuse de mots.

Slameuse, podcasteuse, en plus d’écrire j’accompagne chacun sur son chemin d’écriture. Les mots et l’écriture sont de véritables outils pour affirmer son identité et les manier permet d’exprimer ce qu’il y a au plus profond de soi.

Quelle est ta volonté du jour ?

Je ne vais pas déroger à la règle et je vais vous raconter un peu de mon histoire. Alors : kouté pou tan’n, tan’n pou kompran’n  Yékri !

Alo nou paré !

Crédit photo : Ballade Studio (IG : @ballade.studio)

Je viens de Guadeloupe où je suis née et y ai vécu jusqu’à mes 18 ans.
Sur cette île, comme partout aux Antilles, conter des histoires fait partie de nos habitudes. C’est même plus que ça. Conter des histoires fait partie de notre identité. Nous aimons nous retrouver et nous raconter nos histoires du quotidien, nos joies, nos peines, nos doutes.
Et, depuis toute petite, je suis fascinée par ça. Par les conteurs d’histoires du quotidien. J’entends encore la voix de mes tantes, de mes cousines, des voisines. J’entends leurs éclats de rire. Je vois encore leurs yeux, leurs visages qui rayonnent de ce partage avec l’autre. Je me revois enfant, sur le banc de la voisine, à écouter les contes d’un autre temps de mon amie feue Georgette. Elle ne saura jamais à quel point elle a marqué ma vie. Je repense à tous ces moments avec joie et en ayant la certitude d’avoir vécu des moments privilégiés.
Sans le savoir, ce sont tous ces souvenirs que j’ai emportés avec moi en France. Sur le continent. Je dis sans le savoir parce que mon envie de conquête était grande. J’avais soif de réussite. Alors, j’ai travaillé. Beaucoup. J’ai obtenu mon master marketing à Paris, le bon job qui va avec : responsable marketing et avant cela attachée de presse pour une grande entreprise. Sauf que bizarrement, j’avais le sentiment de passer à côté de ma vie !

Et, je crois que le déclic a été ce souvenir d’enfant disant à ma maitresse d’école « Quand je serai grande, je serai écrivain ». Qu’est-ce que j’avais fait pour atteindre ce rêve ? Tous ces souvenirs évoqués plus haut que je pensais avoir oublié ! Cet amour des histoires, des mots, des livres, des gens : qu’est-ce que je décidais d’en faire ?

C’est ainsi que L’Arbre à Palabres (larbre-a-palabres.fr) a vu le jour, il y a quatre ans.

L’arbre à Palabres super évocateur comme nom… tu peux nous en dire plus ?

Bien sûr. L’Arbre à Palabres est un lieu où l’on se retrouve, où l’on se rassemble pour discuter, écouter des histoires, prendre conseil ou acter des décisions. J’ai trouvé cette symbolique ancestrale belle et elle collait parfaitement à cette idée d’avancer ensemble sur son chemin d’écriture. Pour certain.es, oser écrire est une décision lourde de sens, qui peut en effrayer plus d’un.e. Ne pas être seul.e, être accompagné.e, guidé.e, telle est mon invitation au travers des ateliers d’écriture et des temps plus individuels que je propose.

Merci Lydie, c’est quoi la suite ?

En plus des ateliers d’écriture auprès de particuliers, je me lance dans les ateliers d’écriture en entreprise. J’en ai déjà testé deux qui sont très prometteurs. Je crois beaucoup aux vertus de l’écriture pour apprendre à (s’)écouter, libérer la parole tout en développant sa créativité. L’écriture permet tellement de choses. C’est aussi une excellente porte d’entrée pour fédérer une équipe autour de projets communs.

Crédit photo : Ballade Studio (IG : @ballade.studio)

L’été prochain, j’animerai un atelier spécial lors du festival de création au féminin MIA3J. Et d’ici là, je me concentre sur la publication de mon premier recueil de textes poétiques, « BIGIDI pour je vacille ».

Alors si vous aussi les mots s’emmêlent et se déchainent en vous, n’hésitez pas à contacter Lydie.

Elle conçoit et anime des dispositifs d’ateliers d’écriture auprès de divers publics. Elle est écrivaine publique, formée à la création littéraire. Elle a accompagné, pendant deux ans, plusieurs maisons d’édition du groupe Centre France Presse dans la sélection de leurs manuscrits. Elle est écriveuse, slameuse, podcasteuse et accompagne auteur.e et toute personne désireuse d’embrasser sa voix dans l’écriture.

Aujourd’hui, elle a décidé de guérir une vieille blessure. Celle de l’abandon. Du manque de (re)père. C’est naturellement qu’elle a écrit. Un recueil de 21 textes poétiques. Une manière, en quelque sorte de boucler la boucle pour continuer à grandir.

« BIGIDI pour je vacille » tel est le nom de son recueil.

 

Un recueil que vous pouvez soutenir sur Ulule. Car Lydie a lancé une campagne Ulule pour publier, très prochainement ses textes et ainsi grandir, guérir, continuer à avancer.

Liens

Site web https://larbre-a-palabres.fr/

Lien FB  https://www.facebook.com/LAaPalabres

Lien IG https://www.instagram.com/larbre_a_palabres/?hl=fr

Mail : contact@larbre-a-palabres.fr

Articles : 509