ENTREPRENEURIAT

Un milliardaire a lancé un service de taxis électriques pour l’Afrique

L’homme d’affaire milliardaire zimbabwéen Strive Masiyiwa a lancé un service de taxis électriques et un réseau de bornes de chargement destinés à l’ensemble du continent africain.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media

Les taxis électriques sont moins chers que les taxis thermiques. La recharge et l’entretien sont en effet beaucoup moins nombreux que pour les taxis thermiques. En outre, l’utilisation de carburant contribue à la pollution de l’air qui reste, de loin, la première cause de mort prématurée sur le continent africain.

milliardaire

Strive Masiyiwa Photographer: Patrick T. Fallon/Bloomberg via Getty Images

L’entrepreneur zimbabwéen à succès Strive Masiyiwa a senti une opportunité de s’enrichir tout en apportant des éléments de solution à ce problème qui mine le continent. Une de ses sociétés, le service de VTC Vaya Africa, a ainsi lancé un service de taxis électriques ainsi qu’un réseau de bornes de chargement. Les véhicules électriques ont été achetés à Nissan et Vaya Africa a développé ses propres bornes de chargement qui fonctionnent à l’énergie solaire.

Le service, qui comprendra aussi d’autres types de véhicules, fonctionnera par le biais d’une application. Selon Dorothy Zimuto, PDG de Vaya Mobility, le service de VTC permettra une économie de 40% pour les conducteurs en termes de coûts de maintenance et de carburant. D’abord destiné au Zimbabwe, le service devrait ensuite être proposé aux autres marchés que sont le Kenya,  le Nigeria, l’Afrique du Sud et la Zambie. D’autres pays du continent devraient suivre.  Selon Zimuto, l’aspect économique des véhicules électriques et l’enracinement africain de Vaya Africa pourrait aider ce service à dominer le secteur du VTC en Afrique, devant des géants comme Uber qui lorgnent sur ce marché.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

La Côte d’ivoire va remplacer des vieux taxis usagés par des véhicules solaires

Articles : 1096