NÉGROPHOBIE

USA : Le meurtre d’un Noir durant son jogging suscite l’indignation

Plusieurs mois après le meurtre d’Ahmaud Arbery, un Noir américain abattu durant son jogging, les deux coupables, qui n’avaient jusque là pas été inquiétés ont finalement été inculpés après la diffusion virale d’une vidéo de la tragédie.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media

Plusieurs personnalités se sont indignées de cette tragédie. Le futur candidat démocrate à la présidence américaine de 2021 Joe Biden a dénoncé des « actes vicieux » qui « rappellent les chapitres les plus sombres de notre histoire ».

Selon la mère de la victime, Ahmaud Arbery a été « lynché en pleine journée ».

Le choix de ce vocabulaire rappelant les crimes de la période de la ségrégation raciale aux Etats-Unis n’est pas anodin. Comme lors des lynchages de l’époque, les agresseurs, ici Gregory et Travis McMichael etaient en nombre, armés et blancs. La victime, Ahmaud Arbery était noire et non-armée. Les lynchages ciblaient très souvent des innocents sous couvert de fausses accusations de meurtre ou de viol.

Les McMichael, un père et son fils âgés de 64 et de 34 ans ont justifié le recours à la violence sur Arbery par le fait qu’il ressemblait au suspect d’un cambriolage s’étant déroulé dans le quartier.

Lire aussi: Non, tous les Noirs ne se ressemblent pas

Ce quartier, très majoritairement blanc, est celui de Satila Shores à Brunswick dans l’état de Géorgie aux Etats-Unis. Contrairement aux allégations de Gregory McMichael, un ex-policier à la retraite, aucun cambriolage n’a été rapporté dans le quartier depuis le 1 janvier 2020 comme le rapportent nos confrères de CNN. Arbery n’était pas non plus suspect dans de quelconques affaires de cambriolage.

La vidéo montre des individus  armés identifiés comme Gregory et Trevor McMichael hors d’un camion. L’un d’entre eux et Arbery, sont au coeur d’une altercation avant que trois coups de feu ne soient tirés. Au terme du dernier, Arbery est abattu.

Gregory McMichael a affirmé aux policiers que lui et son fils avaient simplement déclaré à Ahmaud Arbery qu’ils souhaitaient lui parler, ce à quoi le jeune homme de 25 ans aurait « attaqué violemment » Travis McMichael. Ce dernier aurait alors fait usage de la légitime défense en tuant Arbery.  Les débuts de l’altercation ne sont pas visibles sur la vidéo en ligne. Les lois de l’état de Géorgie autorisent la la légitime défense et le recours à la violence en présence face à un criminel en train de menacer sa vie, son intégrité physique ou en train de commettre un délit. Arbery a bien pu avoir agi selon la légitime défense en se battant avec Travis McMichael. Contrairement à ce dernier, Arbery n’est malheureusement plus là pour l’affirmer.

La poursuite d’Ahmaud Arbery par les deux hommes armés apparaît quoi qu’il en soit apparemment difficilement justifiable. A moins de considérer qu’un homme noir aux Etats-Unis doive tolérer d’être traqué et traité comme un criminel parce que beaucoup de Noirs le sont, dans la réalité ou dans les stéréotypes.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Une policière tue un voisin après s’être trompée d’appartement

Articles : 1096