SPORT

Paul Pogba ne peut pas plaire à tout le monde!

Par Georges Dominique. Le monde des fans de football se divise en deux catégories ceux qui aiment Pogba et ceux qui ne l’aiment pas.

« Pogba, il est surcoté ! » commentent certains analystes-internautes, confortablement assis derrière leur écran de télévision. Eux, il leur faut à peine quatre-vingt-quinze minutes (temps additionnel compris) pour déterminer le niveau de ce joueur. Ils lui reprochent notamment sa baisse de régime qui tombe mal, alors qu’il s’apprête à affronter le FC Barcelone en quarts de finale de la Champions League.

Pogba: le vilain petit canard

Crédit photo:Pogba et les Bleus ont battu l’Islande ce lundi au Stade de France. (P. Lahalle/L’Équipe)

« Cela s’annonce bien. Deux beaux résultats, deux belles performances de l’équipe surtout, il faut continuer comme ça », explique sur l’antenne de M6 le champion du monde français après la victoire contre l’Islande (4-0).

L’Équipe de France, cette bouffée d’oxygène dans la saison compliquée que le joueur traverse. Et pourtant tout avait bien commencé…

Auréolé de son titre de champion du monde, Paul Pogba revient à Manchester pour endosser le rôle de second capitaine de l’équipe. Mais ses critiques sur le style de jeu de l’équipe entraînée par José Mourinho lui coûtent son statut. La tension entre les deux hommes atteint son apogée lors d’une drôle de confrontation à l’entraînement, diffusée en mondovision. Vrai-faux sosie de Georges Clooney, le technicien portugais est finalement limogé mardi 18 décembre 2018 contre un chèque qui avoisinerait 27 millions d’euros.

Interrogé sur ce départ, le numéro 6 mancunien dira avec un brin de malice : « Ce qui n’allait pas avec Mourinho ? C’est qu’on ne gagnait pas ». Depuis son remplacement par un ancien de la maison Ole Gunnar Solskjaer, le natif de Lagny-sur-Marne a presque retrouvé sa forme estivale.

Souviens-toi l’été dernier

Paul Pogba, avec ses plus beaux trophées.

Pendant que Kylian Mbappé court à vive allure « pour éviter d’entendre son nom de famille systématiquement écorché », son coéquipier règne en maître au milieu de terrain aux côtés de N’golo Kanté et Blaise Matuidi. Étonnamment, sa plus belle prestation est celle contre l’Uruguay où il reste pourtant muet.

Amorti de la poitrine, avertissement, embrouille avec mots doux faciles à lire sur les lèvres, leadership, longues passes précises, petites passes courtes, tacles, …Pogba offre ce jour-là une masterclass à laquelle le téléspectateur assiste sans verser un mois de loyer.

Ce 6 juillet, Paul fait du Pogba en étalant à la fois ses qualités physiques et techniques. Quelques jours plus tard, il devient champion du monde au terme d’une finale remportée 4-1, au cours de laquelle il marque un but face à la Croatie de Modrić qu’il pourrait rejoindre cet été.

En route pour la Maison Blanche?

Auteur de 11 buts en Premier League et 9 passes décisives, le meilleur ami de Griezmann égale ainsi sa meilleure saison réalisée sous la tunique noire et blanche de la Juventus. Normal donc que son nom soit sur toutes les lèvres à commencer par celles de Zidane…

Depuis que Zidane est revenu à la Maison Blanche, surnom du Real Madrid, le 11 mars dernier, il rate rarement l’occasion de dire tout le bien qu’il pense de ce milieu-à-tout-bien-faire.
« J’aime beaucoup le joueur, ce n’est pas nouveau » reconnaît Zidane, lors d’une récente conférence de presse. Puis, il précise : « il y a des milieux de terrain qui savent défendre, d’autres qui savent attaquer, des attaquants qui savent défendre…Et bien, lui sait tout faire ».

Zidane a bien raison : Pogba sait tout faire !

Attaquer, célébrer en tapant le dernier pas de danse à la mode avec son acolyte Jesse Lingard, défendre, mais aussi enlever la toile d’araignée dans la lucarne du gardien adverse d’une frappe puissante, ou encore faire des passes décisives, tacler, etc. Mais c’est parce que La Pioche a cette capacité à pouvoir tout bien faire que certains ne lui pardonnent rien ou presque.

Même quand il laisse exploser une joie légitime.

Les dirigeants parisiens auraient ainsi peu goûté sa célébration et celle de Patrice Évra, lors de la piteuse élimination du Paris Saint-Germain en 8èmes de finale de la Champions League.

Rien que de l’imaginer en Liga, où sa capacité à combiner dans les espaces ferait merveille, les poils s’hérissent. Qu’il demande à son ex-coéquipier en Équipe de France et peut-être futur partenaire de (beau) jeu au Real Madrid, Karim Benzema : on ne peut pas plaire à tout le monde !

D’ailleurs, même s’il casse la baraque mercredi contre le FC Barcelone, il y aura toujours certains internautes spécialistes pour dire : « Pogba, il est surcoté ! ».

Articles : 355