POLITIQUE

Le drapeau nationaliste flottera sur les bâtiments officiels de Fort-de-France

Le drapeau nationaliste martiniquais fera prochainement son apparition sur le fronton de plusieurs édifice de Fort-de-France. Il sera aux côtés des drapeaux français et européens.

Le drapeau nationaliste flottera sur les bâtiments officiels de Fort-de-France

Le conseil municipal de Fort-de-France a pris la décision, mardi 26 février 2019, de hisser les couleurs nationalistes martiniquaises sur la devanture de certains bâtiments de la ville aux côtés du drapeau tricolore. Le drapeau nationaliste arbore les mêmes couleurs que celles reprises par le Parti Progressiste Martiniquais (PPM), créé en 1958 par Aimé Césaire et Pierre Aliker. Il s’agit du parti majoritaire au conseil municipal de Fort-de-France. Notons d’ailleurs que le drapeau nationaliste martiniquais a recouvert le cercueil d’Aimé Césaire, fondateur de ce parti, lors de ses funérailles [1].

Didier Laguerre, maire de la ville, a fait part de sa satisfaction au travers d’un tweet.

Le premier drapeau Rouge Noir Vert devrait faire son apparition sur un bâtiment municipal aux alentours de la troisième semaine du mois de mars. Néanmoins, ledit bâtiment reste encore inconnu [2].

Retour sur l’histoire du drapeau

Le drapeau nationaliste de la Martinique est revendiqué par différents groupes et partis indépendantistes et nationalistes martiniquais.

Drapeau nationaliste martiniquais rouge, vert et noir créé en 1968/1971.

C’est le Mouvement national de libération de la Martinique qui, en 1968, aurait élaboré le dessin actuel constitué d’un triangle et de deux quadrilatères. Ces couleurs reprennent aussi celles de l’Universal Negro Improvement Association and African Communities League (UNIA) du leader emblématique Marcus Garvey [3]. Ce drapeau est devenu l’emblème de la revendication autonomiste et indépendantiste martiniquaise et réapparaît aujourd’hui lors de manifestations politiques et syndicales. Néanmoins, il ne fait pas pour autant faire l’unanimité dans le mouvement nationaliste. Les couleurs sont finalement reprises par les membres de l’Organisation de la jeunesse anticolonialiste de la Martinique (OJAM).

Militant de l’Organisation de la jeunesse anticolonialiste de la Martinique

Selon Gesner Mancé, le drapeau fut créé par Victor (dit Totor) Lessort en 1963 lors de son séjour en prison en attendant le procès de l’OJAM [4]. Cependant, Guy Cabort-Masson explique que c’est lui, avec Alex Ferdinand, qui aurait dessiné le drapeau définitif en 1968 à Paris, avant qu’il n’apparaisse, à partir de 1971, en Martinique [5].

Notes et références

[1] « Le drapeau nationaliste martiniquais bientôt sur les édifices publics de Fort-de-France« , la1ere.francetvinfo.fr, publié le 27 février 2019

[2] « Le drapeau rouge-vert-noir flottera bientôt devant des bâtiments de la ville de Fort-de-France« , rci.fm, publié le 26 février 2019

[3] Ulrike Zander ~ « Le drapeau rouge-vert-noir en Martinique : un emblème national ? », Autrepart, vol 2,‎ , p. 181-196

[4] ModemasRouge Vert Noir Trois couleurs pour un drapeau ! Wouj – Vè – Nwè Twa koulè ba an drapo !, s.l., s.d.

[5] Gesner MencéL’affaire de l’O.J.A.M. (Organisation de la Jeunesse Anticolonialiste de la Martinique) : ou Le « Complot du Mardi-Gras », Le Lamentin, Éditions Désormeaux, , 256, p. 90

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 558