ECONOMIE

A La Réunion, les Gilets jaunes ne décolèrent pas depuis 10 jours

Au dixième jour de la mobilisation, les Gilets jaunes de La Réunion sont toujours au rendez-vous. Le mouvement reprend de l’ampleur à la veille de l’arrivée de la ministre des Outre-mer Annick Girardin. Au-delà des revendications sur le prix des carburants, c’est tout un système qui exaspère.

La Réunion se mobilise depuis 10 jours

Depuis le 17 novembre dernier, les mobilisations des gilets jaunes ne s’affaiblissent pas, au contraire. Grandes surfaces bloquées, rayons des commerces vides, stations-service appelées à fermer… les barrages paralyse l’Île. Malgré une quarantaine de barrages en place ce lundi, et la plupart des automobilistes sont en accord avec l’exaspération des gilets jaunes.

En effet, le chômage s’élève à La Réunion à 22.8% de la population, soit près d’un Réunionnais sur quatre. Le taux de chômage des jeunes – entre 18 et 29 ans – est encore plus haut : 39.1%. Ainsi, 40% de la population de l’Île vit sous ce seuil de pauvreté.

De plus, les prix à la consommation sont en moyenne 10.6% supérieurs à ceux appliqués dans l’Hexagone, selon les données de l’Insee en 2017. En outre, l’inflation y est également plus forte. Les prix ont augmenté de 2.5% sur l’île en un an, et de 2.2% à la même période en France métropolitaine.

A la demande de la ministre, le préfet a annoncé une baisse du prix des carburants lundi dernier. Néanmoins, la mobilisation s’intensifie, signe d’une exaspération qui va au-delà du prix du carburant.

Le député Jean-Hugues Ratenon brandit un gilet jaune à l’Assemblée

La semaine dernière, Jean Lassalle s’était vêtu d’un gilet jaune en pleine Assemblé. Cette provocation avait provoqué l’interruption de la séance et une amende de 1500 euros. Cette fois, il s’agit de Jean-Hugues Ratenon le député LFI de La Réunion. Il a également provoqué un arrêt de séance à l’Assemblée nationale en brandissant lundi soir un gilet jaune, tout en expliquant : »Voilà la résistance ». Le président de séance a décidé d’interrompre les débats à l’Assemblée nationale, où se déroulait la discussion sur le budget de la sécurité sociale pour 2019.

L’arrivée d’Annik Girardin à La Réunion

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a annoncé son arrivée à La Réunion mercredi 28 novembre. Elle ira à la rencontre des « gilets jaunes » sur les barrages et devrait faire des annonces concernant l’emploi et le coût de la vie. Son engagement semble apprécié par les « gilets jaunes » qui ne veulent plus du préfet pour interlocuteur. Annick Girardin a d’ores et déjà annoncé une baisse immédiate du prix des carburants. Contrairement à l’Hexagone où les prix sont libres, à La Réunion, c’est la préfecture de la région qui fixe chaque mois le prix du litre de l’essence.

Source:

La 1ereFranceTVinfo

Articles : 272