Trilogie Kemi Seba

Booba et Kaaris condamnés à 18 mois de prison avec sursis

Société

Booba et Kaaris condamnés à 18 mois de prison avec sursis

Par Makandal Speaks

Les affrontements entre les deux rappeurs rivaux avaient provoqué des retards pouvant aller jusqu’à 30 minutes à l’aéroport d’Orly.

Booba et Kaaris condamnés à 18 mois de prison avec sursis

Mardi 9 octobre 2018, les deux rappeurs français ont été condamnés à 18 mois de prison avec sursis après avoir été impliqués dans une bagarre dans l’un des aéroports les plus fréquentés du pays. Booba et Kaaris ont été arrêtés suite à leur mémorable bagarre du 1er août 2018, qui avait éclaté lorsque Booba (Elie Yaffa, de son vrai nom) rencontra son rival Kaaris (Okou Gnakouri de son vrai nom) au terminal de l’aéroport d’Orly.

Des images vidéo de l’incident pris par les passagers ont montré les hommes, qui sont deux des plus grandes stars du rap français, se frappant et se donnant des coups de pied dans un magasin duty-free et dans la salle d’attente, soutenus par des membres de leurs entourages respectifs.

La lutte a entraîné des retards pouvant aller jusqu’à 30 minutes pour des centaines de voyageurs.

Les deux hommes avaient déjà collaboré l’un avec l’autre, notamment sur le son « Kalash« , sorti en 2016. Ils se brouilleront par la suite après que Booba ait affirmé que Kaaris ne l’avait pas soutenu durant son beef contre un autre rappeur, Rohff (Housni Mkouboi de son vrai nom). La rivalité entre Booba et Rohff avait été comparée abusivement à celle de Tupac Shakur et Biggie Smalls au milieu des années 90.

En 2014, l’auto-proclamé « Padre du rap game » avait été arrêté pour tentative de meurtre après avoir frappé avec un groupe d’hommes, une vendeur dans une boutique de vêtements appartenant au « Duc de Boulogne« . Rohff  a depuis été condamné à une peine de cinq ans d’emprisonnement pour l’attaque du garçon, laissé blessé, à la suite d’un procès tenu en 2017.

Related image

Booba et Kaaris ont passé trois semaines en prison avant d’être libérés sous caution de 30 000 €. Les procureurs devaient essayer de déterminer quel rappeur était responsable du combat, concluant que Booba avait probablement porté le premier coup. Cependant, Booba a déclaré à la cour qu’il avait agi en légitime défense après avoir été encerclé par Kaaris et son entourage. Kaaris a également affirmé qu’il avait agi en légitime défense.

Les deux hommes ont aussi été condamné à payer une amende de 50 000 € en plus de la peine avec sursis.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Quand les personnalités noires prennent position contre l’esclavage en Libye

Notes et références