POLITIQUE

Jose Filomeno dos Santos placé en détention provisoire

Jose Filomeno de Sousa dos Santos, l’ancien chef du fond souverain de l’Angola, est accusé d’avoir détourné 1,5 milliard de dollars de fonds publics. Sa détention fait partie d’une campagne anti-corruption menée par João Lourenço, le nouveau dirigeant angolais.

Jose Filomeno dos Santos placé en détention provisoire

Les procureurs d’État angolais ont ordonné le placement en détention provisoire de Jose Filomeno de Sousa dos Santos, lundi 24 septembre 2018. Cette arrestation intervient dans le cadre d’une affaire de corruption impliquant 1,5 milliard de dollars (soit près de 1,28 milliard d’euros) de transactions frauduleuses. Le procureur général Alvaro Da Silva Joao a déclaré dans un communiqué :

« Les éléments de preuve rassemblés dans le dossier constituent des preuves suffisantes que les accusés se sont engagés dans des activités de corruption » [1]

Jose Filomeno dos Santos placé en détention provisoire

Joao Lourenco, actuel président du pays.

Jose Filomeno dos Santos était à la tête du fond Angolais

Ansi, Jose Filomeno de Sousa dos Santos, surnommé Zenu, dirigeait le Fundo Soberano de Angola (fond souverain angolais), fort de 5 milliards de dollars, après que son père, l’ancien président José Eduardo dos Santos, l’y ait nommé en juin 2013. Le fils dos Santos prenait ainsi la place d’Armando Manuel. [2] L’homme âgé de 40 ans a été accusé en mars d’avoir détourné des fonds publics suite à une transaction d’un montant de 500 millions de dollars (soit près de 426 millions d’euros) de la Banque Nationale d’Angola.

Avec Jean-Claude Bastos de Morais, un autre ancien gérant du Fundo Soberano de Angola, le fils dos Santos sont tous deux inquiétés dans cette affaire de  corruption. Les deux hommes ont donc été démis de leurs fonctions par l’actuel président du pays, Joao Lourenco, qui s’est lancé depuis son arrivée au pouvoir en septembre 2017, dans une campagne anti-corruption.

União Nacional para a Independência Total de Angola (Unita), le parti d’opposition a salué la détention de Jose Filomeno dos Santos, affirmant que le président Lourenco « honorait ses promesses« . [3] L’ancien président Jose Eduardo dos Santos avait démissionné l’an dernier après avoir dirigé le pays pendant 38 ans. Avant de partir, il a nommé lui-même des alliés proches afin de garder la mainmise sur des secteurs clés de l’économie du pays.

Malgré la désignation de Lourenco comme nouveau successeur par Jose Eduardo dos Santos, le président actuel a rapidement fait le ménage et amoindrie l’influence politique de son prédécesseur en expulsant ses proches des plus hauts postes, notamment en renvoyant le fils et la fille de l’ancien chef de l’Etat.

VOUS AIMEREZ AUSSI :

José Filomeno dos Santos renvoyé de la tête du fond souverain angolais

Notes et références

[1] « Angola : inculpé de corruption, le fils de l’ex-président dos Santos incarcéré (parquet)« , africanews.com, publié le 24 septembre 2018.

[2] « Le fils du président à la tête du fonds souverain« , aucomptoirangolais.wordpress.com, publié le 21 juin 2013.

[3] « Angola: Ex-president’s son detained over $1.5 billion corruption case« , dw.com, publié le 25 septembre 2018.

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Posts : 447