SANTÉ

Cette grand-mère sous oxygène meurt car on lui a coupé l’électricité

Linda Daniels utilisait une machine à oxygène afin de pouvoir respirer. Elle est décédée après que l’électricité lui ait été coupée à cause de factures impayées.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media

Résidant à Newark dans le New Jersey (est des Etats-Unis), Linda Daniels, une grand-mère de 68 ans, souffrait depuis avril 2018 d’une insuffisance cardiaque. Cette condition la contraignait à utiliser une machine électrique à oxygène afin qu’elle puisse respirer. Au début du mois de juillet 2018, l’électricité utilisée par Linda Daniels fut coupée par la société PSE&G qui la lui fournissait jusqu’à présent. La raison? Des factures impayées. Cette coupure de courant arrivait triplement à un mauvais moment pour Linda Daniels : parce qu’elle était insuffisante respiratoire d’une part, mais aussi parce la température était montée à 32C°, une température qualifiée par Desiree Washington, la fille de Daniels, de « celle du jour le plus chaud de l’été » et que la climatisation de l’endroit où elle résidait avait aussi été interrompue par la coupure.

oxygène

Linda Daniels et deux de ses petits-enfants

Essayant en vain de respirer, Linda Daniels s’éteindra juste sept heures après la coupure.  Les heures précédant sa mort ont vu des membres de sa famille présents à son chevet utiliser une machine à oxygène de faible intensité, puis quand celle-ci cessa de fonctionner,  appeler un service médical d’urgence. Entre temps, ils essayèrent de contacter la compagnie d’électricité, les suppliant de rétablir le courant, en vain. Les ‘renforts’ réclamés n’arriveront que près d’une journée trop tard. D’après Desiree Washington, un opérateur téléphonique de PSE&G aurait même demandé de manière agressive aux membres de sa famille de ne plus les appeler.

Un autre objet de contention entre la famille de Desiree Washington et la société d’électricité concerne les supposés arriérés attribués par les seconds à Linda Daniels.  La famille affirme avoir fait plusieurs versements pour couvrir les factures impayées de Linda Daniels, l’un d’entre eux ayant eu lieu deux jours seulement la tragédie.

Jim Namiotka, le responsable de PSE&G a affirmé que sa société avait envoyé plusieurs notifications annonçant la coupure de courant à venir chez Linda Daniels. Il a aussi déclaré qu’aucun membre de la famille de la victime n’avait alerté PSE&G de ses ennuis de santé avant la coupure de courant.

Desiree Washington s’est dite « horrifiée » et « en colère » par les conditions de la mort de sa mère. Elle a aussi déclaré vouloir porter plainte pour que des morts dans ces conditions ne se reproduisent plus.

 

Vous aimerez aussi:

Une femme décède car les pompiers la pensaient trop pauvre pour s’offrir une ambulance