Le Bouquet Africain de Thema

Somalie : « La piraterie n’est jamais finie »

Société

Somalie : « La piraterie n’est jamais finie »

Par Makandal Speaks

La piraterie au large des côtes somaliennes fait son retour, alors que cela faisait plusieurs années qu’elle déclinait…

Selon le rapport annuel sur l’état de la piraterie publié par le programme à but non lucratif Oceans Beyond Piracy (OBP) de One Earth Future, le nombre d’incidents dans la région de la Corne de l’Afrique a doublé en 2017 par rapport à l’année précédente [1]. Ce rapport nous informe sur le fait que les pirates ont conservé leur capacité à organiser et à attaquer les navires transitant par la région. Il nous apprend de plus,  que le nombre d’attaques, de détournements et d’enlèvements de marins a augmenté.

Comment cela se traduit-il concrètement ?

  • des coûts opérationnels croissants dans le réacheminement,
  • augmentation de la vitesse au contact de bateaux suspects,
  • souscription d’une assurance contre l’enlèvement et la rançon comme protection supplémentaire pour l’équipage du navire.

Related image

Le rapport indique de plus, une baisse du nombre de patrouilles anti-piraterie ainsi que le manque de rigueur des capitaines dans la mise en œuvre des mesures d’autoprotection. Ces derniers ont fini avec le temps, par croire que la piraterie n’était plus qu’un vieux souvenir [2]. Leur laxisme a permis une augmentation des attaques.

En mars 2017, cette confiance a été brisée après que des pirates aient détourné avec succès, l’Aris-13, un navire commercial, pour la première fois depuis 2012 [3]. Le pétrolier sous pavillon comorien et son équipage sri-lankais ont néanmoins eu de la chance, puisque les pirates les ont libérés quelques jours plus tard, après s’être rendus compte qu’un homme d’affaires somalien avait loué le navire pour transporter du pétrole de Djibouti à la capitale somalienne, Mogadiscio…

Image result for Aris 13

Le 16 mars 2017, l’équipage du MT ARIS 13, un navire-citerne, a été libéré des pirates somaliens après un échange de tirs avec la police maritime du Puntland.

La nouvelle vague d’attaques a également augmenté alors que les pêcheurs somaliens frustrés continuent de lutter contre les chalutiers étrangers qui pratiquent la pêche intensive en détruisant leur équipement pendant des expéditions [4]. La Somalie possède le plus long littoral d’Afrique continentale, malheureusement la pêche reste un secteur sous-développé en raison du manque de compétences, de cadres réglementaires, d’outils et d’engins de pêche efficaces . Etant donné les taux de chômage élevés, les observateurs s’attendent à ce que de nombreux jeunes continuent à chercher des opportunités économiques dans la criminalité.

Toujours selon le rapport de l’OBP une approche maritime sécuritaire de grande envergure est nécessaire afin de faire face aux menaces de la piraterie dans la région. C’est crucial étant donné l’importance du golfe d’Aden pour le commerce international. Des milliers de navires le traversent chaque année en direction et en provenance du canal de Suez en Egypte. La guerre au Yémen et les querelles géopolitiques impliquant plusieurs Etats compliquent également la situation de la sécurité maritime dans la région [5].

Mais une approche globale de la sécurité ne fonctionnera que si la Somalie est pleinement stable et avec un gouvernement fort qui peut gérer les problèmes offshore à terre. Pour Larry Sampler, président de One Earth Future :

« La piraterie n’est qu’un problème dans un site web complexe affectant la sécurité maritime. Là où il y a une bonne gouvernance, les mers sont plus sûres, les communautés côtières sont en meilleure santé et les économies bleues se renforcent. » [6]

Pirates somaliens, 30 avril 2008. © Chappatte dans International Herald Tribune

VOUS AIMEREZ AUSSI :

[Togo] « Protégeons nos Océans »: le 15 octobre faisons de l’Afrique un acteur majeur de la mondialisation

Notes et références

[1] « The State of Maritime Piracy Report 2017« , oceansbeyondpiracy.org, publié le 23 mai 2018

[2] « Somalie: baisse de la piraterie maritime« , bbc.com, publié le 15 janvier 2014

[3] « Navire détourné en Somalie: Eunavfor confirme un acte de piraterie« , rfi.fr, publié le 15 mars 2017

[4] « Somalie: la pêche étrangère illégale menace les stocks et risque de relancer la piraterie« , ladepeche.fr, publié 19 septembre 2015

[5] « Comment les Émirats mettent la main sur la Corne de l’Afrique« , mondorient.com, publié le 26 décembre 2017

[6] « A new approach is needed to combat maritime threats says one Earth Future in its latest report« , oneearthfuture.org, 23 mai 2018

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !