Trilogie Kemi Seba

VIH en Afrique: la mortalité des femmes baisse de 43%

Santé

VIH en Afrique: la mortalité des femmes baisse de 43%

Par Anne Rasatie

En Afrique subsaharienne, les femmes sont les plus touchées par le virus du sida. Pourtant, leur taux de mortalité est inférieur à celui des hommes infectés, et leur espérance de vie s’accroît.

Les femmes représentent 59 % des personnes infectées par le virus du sida en Afrique subsaharienne, mais seulement 47 % des décès adultes liés au VIH. Selon le bilan de deux chercheurs associés à l’Institut national d’études démographiques (INED) publié dans la revue Population & Sociétés (n° 554 – avril 2018) , ces chiffres s’expliquent par l’âge précoce des femmes infectées qui ont recours à un traitement rapide faisant baisser la mortalité, et à un dépistage plus répandu chez les femmes. Elles auraient moins d’appréhension à se faire dépister, et de fait, sont prises en charge plus rapidement, diminuant ainsi le risque de décès.

Blandine Mekpo, une sage-femme à la maternité de Bohicon, ville du sud du Bénin, fournit des informations sur le VIH à des patientes

Selon les données de 2017 de l’ONUSIDA, le nombre de décès chez les femmes de 15 ans et plus a baissé de 58 % entre 2005 et 2016 et de 43 % chez les femmes. Le virus fait moins de morts et moins de nouveaux cas sont enregistrés. En cinq ans, le nombre de nouvelles personnes infectées a diminué de près de 15 % dans l’est et le sud de l’Afrique, et de 8 % dans les régions de l’ouest et du centre.

« Les hausses massives de la mortalité liée au sida ont donc temporairement réduit l’avantage féminin en matière de survie. Les femmes ont perdu davantage d’années d’espérance de vie à mesure que l’épidémie se développait, puis en regagner davantage à mesure que les traitements se sont généralisés »

Même si cette avancée est une petite victoire pour les populations touchées par le fléau, les chiffres globaux restent néanmoins dramatiques: 26 millions de personnes sont atteintes du VIH en Afrique subsaharienne. En Afrique orientale et australe qui compte 21 pays (Rwanda, Afrique du sud, Tanzanie, Namibie…), plus de 19 millions de personnes sont infectées et 420 000 décès sont liés au VIH. Plus d’un million d’enfants âgés de 0 à 14 ans ont le virus. Parallèlement, l’Afrique occidentale et centrale (Sénégal, Niger, Mauritanie, Tchad, Ghana…) dénombre environ 6 millions de personnes infectées, et déplore 310 000 décès en 2016. Concernant les enfants de la même tranche d’âge (0 à 14 ans), 550 000 ont le virus.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Insécurité alimentaire en Afrique, l’OMS tire la sonnette d’alarme

Sources:

NewsPresse

Le quotidien du médecin

Dakar7

ONUSIDA