NATIONS NÈGRES ET CULTURE – CHEIKH ANTA DIOP

Fraîches Women Festival: pour toutes ces femmes ordinairement exceptionnelles

Société

Fraîches Women Festival: pour toutes ces femmes ordinairement exceptionnelles

Par SK

Peu ou pas de représentativité des femmes noires  en France ? Et si on créait notre propre festival ? C’est ce qu’ont fait Adiaratou Diarrassouba et Dolorès Bakela, fondatrices du blog l’Afro avec le Fraîches Women festival, dont la première édition se tiendra le 6 mai 2018 à Montreuil.

Dolorès Bakela et Adiaratou Diarrassouba sont des femmes entreprenantes. En effet, plutôt que de s’étonner du manque de représentativité des femmes dans les différents milieux socioprofessionnelles, elles décident de proposer leur événement. le Fraîches Women Festival, sur une journée, le 6 mai prochain, est un projet qui vise à valoriser les femmes noires en France. Partage d’expériences, échanges et surtout rencontres, cet événement, dans le sens des initiatives des deux complices, est une plate-forme qui permet aux différents profils de femmes d’exprimer le sens intime qu’elles donnent chacune à leur féminité. Aucun tabou, les intervenantes aborderont les questions les plus complexe telles que la sexualité ou encore le rapport à soi . Mais d’abord qu’est-ce qu’être une femme ? Une femme noire, en France ?

Au-delà des codes et des diktats sociaux, le Fraîches Women Festival est un état d’esprit. Le concept leur est venu l’année dernière lorsqu’elles ont décidé d’organiser un shooting parisien, avec neuf femmes, officiant dans divers domaines allant de l’audiovisuel à la politique. Neuf portraits originaux de femmes pas comme les autres et au parcours à la fois si singulier et si courant. Une source d’inspiration en tous cas puisque le duo transforme l’essai avec cette journée dédiée. Pas de modèle de soeurs dignes et déterminées dans les médias, pas de problème !  Elles existent, on le sait et Dolorès et Adiaratou se font un plaisir de vous les présenter. D’autant que ces deux-là n’en sont pas à leur coup d’essai…

Le Blog L’afro

Il y a environ trois ans, les deux femmes avaient décidé de s’exprimer par elles-mêmes en créant le Blog l’Afro. Un site d’informations qui est rapidement devenu un terrain d’expression des vies afro françaises et afro parisiennes. L’Afro, c’est raconter son expérience de Noir et surtout de Noire dans l’hexagone et dire comment les tribulations de l’actualité nous touchent. Une idée dans l’ère du temps où la question de l’identité revient de plus en plus au sein des discussions. C’est aussi pour ce public fidèle qui les suit depuis le début de l’aventure, qu’après plusieurs événements dans la capitale, Dolorès et Adiaratou ont choisi de lancer le Fraîches Women festival. Le choix du lieu n’est pas anodin, puisque Montreuil, commune de Seine-Saint-Denis proche de Paris, est un endroit représentatif des différentes communautés qui coexistent dans la République.

Ce n’est donc pas non plus par hasard qu’elles ont sollicité la réalisatrice Leïla Sy pour être la marraine de cette première édition. En effet, la franco-sénégalaise est à elle-même le témoignage de toutes ces femmes qui s battent pour s’imposer dans des milieux où on ne les attend pas, et qui subliment leur activité par un travail acharné et beaucoup de talent. Pas de confusion, le « Fraîche » du Fraîche Women festival n’a rien n’a voir avec les codes esthétiques assénés par les médias et les réseaux sociaux. Etre fraîche, c’est tout simplement être soi.  Alors venez en nombre et comme vous êtes pour nous, pour vous rendre hommage, partager et bien sûr fêter ça dignement en musique !

Rendez-vous le 6 mai à la Marbrerie, à Montreuil (93).

Si vous souhaitez soutenir l’initiative, c’est par ici:

 

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Femmes d’ambitions, quand ELLES partent à la conquêtes du monde