Trilogie Kemi Seba

Trafic et exploitation de mineurs : 33 jeunes filles sauvées en Haïti

Société

Trafic et exploitation de mineurs : 33 jeunes filles sauvées en Haïti

Par Sandro CAPO CHICHI

33 jeunes filles, dont 20 mineures ont été sauvées d’un trafic de personnes à environ 60 kilomètres de la capitale d’Haïti.

Dans le cadre d’une plus grande opération contre un réseau de traite des êtres humains, la police haïtienne a sauvé 33 jeunes Haïtiennes des griffes de trafiquants qui s’apprêtaient à les vendre pour quelques centaines de dollars au Kaliko Beach Club sur la Côte des Arcadins. 20 des 33 victimes, qui avaient été conduites à la plage sous prétexte de participer à une fête étaient mineures, dont quelques unes âgées de seulement 13 ans. Dans la chambre des douze adultes présumés coupables, ont été découvert de l’argent, de l’alcool, de la drogue ainsi que des documents à caractère pédopornographique. Ces éléments ont laissé penser aux enquêteurs que les intéressés n’en étaient malheureusement pas à leur premier coup d’essai.

Le trafic d’êtres humains est un fléau qui frappe particulièrement Haïti. En 2016, le pays faisait notamment partie du nombre limité des pays les plus stigmatisés par le gouvernement américain à cause de l’ampleur de cette pratique en leur sein. Il y touche principalement les restaveks, nom donné localement aux quelques 225000 jeunes Haïtiens généralement venus de la campagne pour s’installer en milieu urbain où ils sont malheureusement soumis à l’esclavage domestique.