Le Bouquet Africain de Thema

#BlackLivesMatter : La fille de Muhammad Ali traitée de ‘vendue’

Société

#BlackLivesMatter : La fille de Muhammad Ali traitée de ‘vendue’

Par Sandro CAPO CHICHI

Laila Ali a causé la controverse par ses récentes déclarations.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Laila Ali, ancienne championne de boxe des super-moyens entre 2002 et 2007 a durant sa carrière été comparée à Muhammad Ali. Cette comparaison était basée sur sa domination du sport mais surtout pour sa relation particulière à Muhammad Ali, dont elle est la fille.

Le mouvement du Black Lives Matter étant régulièrement décrit comme un successeur du Mouvement pour les Droits Civiques des années 60 dont Muhammad Ali fut l’une des figures les plus emblématiques, il apparaissait probable que l’ancienne boxeuse allait être interrogée quant à sa position sur le mouvement dénonçant les protestations contre les bavures policières.

Colin Kaepernick arrivant au stade avec un t-shirt représentant Muhammad Ali.

Colin Kaepernick, symbole du #BlackLivesMatter arrivant au stade avec un t-shirt représentant Muhammad Ali.

Au micro de nos confrères de HuffPo Live, l’ancienne boxeuse a déclaré:

“Yes, black lives matter. Yes, white lives matter, asian lives matter. All lives matter,” she said. “And that’s kind of what my focus is. But it’s hard because, you know, you’ve got sponsors and you’ve got this and you’ve got that. And you don’t want to step on anybody’s toes. And you’re trying to be politically correct, but at the same time trying to uplift your people.”

Ce n’est pas parce que je ne poste pas (sur les réseaux sociaux, NDLR) cela ne veut pas dire que les vies des Noirs ne comptent pas pour moi. Evidemment que les vies des Noirs comptent. Mais qu’est-ce que poster ou parler va changer tout ça »? “ Oui, les vies des Noirs comptent.  Oui, les vies des Blancs comptent. Les vies des Asiatiques comptent. Toutes les vies comptent. Et c’est sur quoi je me focalise pour l’instant. Mais c’est difficile, vous savez, parce qu’il y a les sponsors, il y a ceci et il y a cela et qu’il faut faire attention à ce qu’on dit. Et on essaie d’être politiquement correct mais en même temps utile pour notre peuple. « 

Suite à un déferlement de critiques faisant suite à cette interview, l’ancienne boxeuse a décidé de mettre les choses au point par le biais d’ une vidéo sur son compte facebook.

laila

] J’ai reçu des appels me disant que les gens étaient choqués sur les réseaux sociaux, qu’on me traitait de bounty, de vendue, disant que j’étais une honte pour mon père » (…) J’ai tout de suite compris quel était le problème ; tout d’abord le titre était très inapproprié et trompeur. Je n’ai jamais dit que je ne posterai pas à propos des personnes tuées chaque jour dans notre pays. J’ai répondu à des questions qui m’ont été posées durant l’interview. (…) Les divisions qui rongent notre pays font à mon avis partie d’un de nos plus gros problèmes. J’ai un mari noir, j’ai un fils noir et quand je me regarde dans le miroir chaque jour, je suis noir. Bien sûr que j’aime les Noirs, mais j’aime aussi tous les autres peuples. (…) « Et pour ceux qui essaient de me donner la leçon sur mon père et qui disent qu’il aurait honte de moi :  (…) « Vous savez quoi, sur ma page Facebook, je ne poste pas de contenu ‘pro-Black’ parce que je ne veux que des gens se sentent mis à l’écart. Ma page facebook est principalement dédicacée à mon blog de lifestyle où je poste du contenu à propos du fitness. Je ne poste pas de contenu dont des gens pourraient se sentir exclus »(…) Est-ce que les gens réalisent que mon père n’a revendiqué sa négritude qu’à un moment de sa vie? Un court moment de sa vie, ce qui ne veut pas dire que ce n’était pas un moment important et que ça n’a pas fait avancer les choses. Mais en vieillissant, en voyageant à travers le monde, en voyant d’autres pays et en voyant les mêmes injustices (…), il s’est , ouaouh, ce n’est pas qu’un problème de Noirs. C’est alors qu’il est revenu et qu’il s’est mis à prêcher l’amour, la tolérance, la compassion et l’unicité de tous les peuples. »

 

Opinion Tranchée

why_do_we_cry_when_we_cut_onion

‘L’o(pi)nion tranchée’ est une rubrique NOFI qui propose un parti-pris d’un de nos rédacteurs sur un fait d’actualité ou de société.

 

Par cette dernière explication, Laila Ali ne me convainc pas. Bien qu’il s’agisse d’une réponse à ceux qui l’ont accusée de faire honte à la mémoire de son père, c’est ce dernier commentaire qui porte à mon avis plus atteinte à la mémoire de Muhammad Ali. Le mouvement Black Lives Matter n’est pas un mouvement excluant l’importance des autres vies, mais condamnant le fait que les Noirs soient plus fréquemment tués par des policiers à cause de leur couleur. En citant ainsi son père, elle implique que plus tard dans sa vie, s’il en avait eu les moyens physiques, il n’aurait osé critiquer aucune injustice spécifique parce que ‘toutes les vies compter(aie)nt’. Ce qui est faux, puisque ce dernier, même dans la période que décrit sa fille, s’est impliqué pour de nombreuses causes, notamment celle de la Palestine. Plus incriminant encore, Ali a posté un tweet condamnant la mort de Trayvon Martin et soutenant le mouvement des Black Lives Matter.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !