Brown Sugar Night #3

Construction du premier aéroport pour drones au Rwanda

Société

Construction du premier aéroport pour drones au Rwanda

Par SE

Le premier « droneport », aéroport pour drones, va être construit au Rwanda et sera opérationnel d’ici 2020. Le projet émane du cabinet d’architecture Forest  & Parteners à l’origine notamment de la « soucoupe volante » d’Apple et du premier terminal commercial spatial de Virgin Galactic.

Un projet humanitaire lié au développement

L’idée du droneport pilotée en partenariat avec l’Ecole Polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et la Norman Foster foundation, a pour objectif de faciliter l’arrivée de l’aide d’urgence -matériel médical, médicaments…- en Afrique et contribuer au développement du continent.
« Seulement un tiers des Africains vit à moins de 2 km d’une route praticable en toutes saisons. Il n’existe pas aujourd’hui d’autoroutes transcontinentales, presque pas de tunnels, et pas assez de ponts pour pouvoir atteindre des gens qui vivent dans des zones reculées », explique l’architecte britannique Lord Norman Foster au Telegraph.

Deux types de drones conçus par l’EPFL et l’Impérial College de Londres d’ici 2016, seront utilisés pour apporter les ressources vitales (nourritures, sang…) au Rwanda. Certains modèles d’une longueur trois mètres auront une capacité de 10 kg  et les autres de six mètres pourront transporter des charges de 100 kg.

norman-foster-and-partners-droneport-project-rwanda-africa-03-810x505

Photo du projet par Forest & Parteners

Un projet social

L’utilisation du drone est une alternative qui non seulement ne coûte « pas cher » mais surtout qui n’a pas de limites. En effet, l’appareil ne prend pas en compte les aspects géographiques -montagnes, lacs…- et peut aller jusqu’à plus de 100 kilomètres.

Le cabinet Forest & Parteners étudie deux possibilités de services différents : une « ligne rouge », composée de petits drones qui transporteront les ressources médicales et les aides urgentes et ceux de la « ligne bleue » qui livreront l’équipement médical, électronique et ceux pour le commerce. Les bénéfices seront utilisés pour la « ligne rouge ».

L’aéroport pour drone -le droneport- fera également office de centre de collecte. La population pourra se rendre sur place pour venir chercher de la nourriture, recevoir des soins médicaux… Il comprendra une clinique, un atelier de fabrication digitale, un bureau de poste et un salon de commerce en ligne. Si ce premier essai est une réussite, Lord Norman Foster -d’après lequel le drone va devenir le moyen le plus utilisé de la prochaine décennie- prévoit de créer quarante entreprises au Rwanda. Un projet de la même envergure est d’ailleurs déjà prévu en République démocratique du Congo.

norman-foster-and-partners-droneport-project-rwanda-africa-02-810x505

Illustration de Forest & Parteners

Source photos: Forest & Parteners

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !