NATIONS NÈGRES ET CULTURE – CHEIKH ANTA DIOP

Blaise Matuidi et Serge Aurier, les conquérants

Société

Blaise Matuidi et Serge Aurier, les conquérants

Par Abou Cissé

Le Paris Saint-Germain reçoit le Real Madrid ce mercredi dans le cadre de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions avec un Blaise Matuidi et un Serge Aurier qui ont changé de dimension.

Blaise Matuidi, le sage

Les confidences de Blaise Matuidi et Serge Aurier. A quelques heures d’affronter le Real Madrid, les deux hommes se sont confiés à la presse. Dans l’Equipe Magazine, Blaise Matuidi est revenu en toute intimité sur sa carrière sportive en livrant des informations très personnels. Il a parlé d’un handicap de santé qu’il a failli empêcher d’être footballeur professionnel: « Je suis né avec un rein dilaté. Au début je n’en parlais pas. J’avais peur que les clubs pros s’inquiètent. »

Le joueur de 28 ans est aussi revenu sur son voyage en Angola et dans d’autres pays africains l’été dernier avec le président de la République. C’est un salarié du club qui l’a prévenu de cette invitation pour ce voyage présidentiel de trois jours en Angola, au Bénin et au Cameroun. Il pensait que c’était une blague. « C’est là que je me suis dit que ce n’est quand même pas facile d’être président. Tous ces voyages…  » Ce retour aux sources lui a donné des idées d’investir sur le Continent.

Enfin il a délivré ses principes de vie. Il y a pas la place à l’ostentatoire. « Nous, les Africains, notre première pensée, c’est la joie de vivre, le bonheur de recevoir. Mes parents ont accueilli beaucoup de gens en difficulté, qui partageaient notre logement, dans une HLM de la banlieue. Ça m’a fait avoir beaucoup de cousins, cousines, se marre-t-il. C’est comme ça qu’on les nommait. »

Serge Aurier, le fougueux 

Champion d’Afrique 2015, en février dernier avec la Côte d’Ivoire, l’Ivoirien a bousculé la hiérarchie parisienne en devenant un titulaire indiscutable au poste de latéral droit. Grâce à ses performances, le regard des autres joueurs a changé et lui a permis de franchir des palliers. Le joueur de 22 ans est ainsi prêt à défier l’un des meilleurs joueurs du monde, le Portugais Cristiano Ronaldo. Il a déclaré sur France Bleu : « Cristiano Ronaldo ne me fait pas frémir. Je ne suis jamais impressionné. Sur le coup, je ne calcule pas. Lui et Messi, ce sont les meilleurs au monde. Mais sur le terrain, il n’y a plus de nom, que de la rage. »

Comme Blaise Matuidi, Serge Aurier a aussi critiqué l’ambiance au Parc des Princes et attend une mobilisation plus démonstrative des supporters : « On sait qu’il y aura des matches difficiles, qu’ils voudront qu’on gagne 3 ou 4-0 à tous les matches, c’est sûr, ce serait bien et moins marrant, parce qu’aujourd’hui être dans la difficulté parfois ça fait du bien. Et c’est là qu’on a besoin de nos supporters. Le Real, ça va être un gros match, mais on aura besoin de sentir que le stade est vraiment avec nous et qu’ils sont contents de nous voir dans cette compétition-là. » On verra si leurs attentes ont été entendues et si les deux hommes maintiendront leur niveau et leur statut dans le club de la capitale dans les mois à venir voir plus.