Trilogie Kemi Seba

Vidéo – Etats-Unis : Quand un policier ne menotte que des adolescents noirs

Société

Vidéo – Etats-Unis : Quand un policier ne menotte que des adolescents noirs

Par Sébastien Badibanga

Un policier texan a été suspendu après avoir plaquée au sol et menottée une adolescente, âgée de 14 ans, qui ne présentait aucun danger, à McKinney, dans l’Etat du Texas.

C’est un appel téléphonique qui a tout déclenché : les policiers ont fait une descente à une « Pool Party » après avoir reçu un appel des voisins affirmant que plusieurs adolescents trainaient dans le quartier alors qu’ils ne vivent pas là et ils ne veulent pas retourner chez eux.

Arrivés sur place, l’officier Eric Casebolt était particulièrement nerveux. Il débarque en courant, avant de s’arrêter et d’enjoindre les jeunes de s’assoir sur la pelouse. Problème : le policier ne se focalise que sur les adolescents noirs et n’inquiète guère les Blancs et autres.

Il plaque au sol une adolescente noire qui ne présentait aucun danger

Pourtant, tout le monde l’interpelle : « Monsieur l’officier, on n’a rien fait », lui dit un garçon. « C’est juste un anniversaire », lâche un autre. « Je n’arrive pas à retrouver mon sac », prévient un troisième. Rien n’y fait, le policier campe sur ses positions : « Restez au sol ! »

Tendu, parfois vulgaire, l’agent finit par déraper. En effet, il plaque au sol une fille de 14 ans, en bikini, qui ne faisait rien d’autre que de chercher ses amis. Alors qu’elle ne présentait aucun danger, Eric Casebolt a ensuite mis ses deux genoux sur son dos, avant de maintenir violemment sa tête au sol et de la menotter.

Alors que la foule s’offusque de cette scène quelque peu ahurissante, la victime se met à pleurer mais le flic ne veut rien entendre.

L’adolescente a été relâchée sans aucune poursuite. Le policier a quant à lui été suspendu pendant toute la durée de l’enquête.

Cette nouvelle affaire rappelle que les rapports entre les forces de l’ordre et la communauté noire sont toujours aussi compliqués malgré les dernières manifestations, notamment à Baltimore, dénonçant les violences policières à répétition.