NATIONS NÈGRES ET CULTURE – CHEIKH ANTA DIOP

Teddy Riner, le salaire du meilleur judoka au monde dérange la justice française

Société

Teddy Riner, le salaire du meilleur judoka au monde dérange la justice française

Par Abou Cissé

La chambre régionale des comptes (CRC) est étonnée de la rémunération annuelle du judoka français lié au club de Levallois Sporting Club qui présente des irrégularités dans un rapport datant du 3 mars qui sera étudié lundi prochain au conseil municipal de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Des magistrats passent au crible le salaire de Riner

Teddy Riner, un judoka qui coûte très cher à Levallois. Les magistrats d’Île-de-France qui font parti de la chambre régionale des comptes (CRC) ont jeté un coup d’œil sur le salaire perçu par l’homme de 26 ans. Ils se sont interrogés sur les émoluments de Teddy Riner que certains administrateurs du club trouvent conséquents car le judoka ne combat pas beaucoup pour le club et il s’entraîne régulièrement à l’INSEP. Et pour terminer, la prise en main du salaire d’un judoka de son calibre est une charge trop importante pour la ville qui connaît des problèmes de trésorerie.

En 2013, le judoka français a perçu au total 429 296 soit 24.000 euros (net) par mois soit plus du double de ce qu’il touchait en 2010. Une augmentation liée notamment à ses performances sportives ( 7 fois champion du monde et champion olympique). Teddy Riner doit représenter et faire aussi la promotion de son club aux médias. Comme le stipule le rapport à voir ci-dessous, en cas d’or aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, le salaire de Teddy Riner augmenterait de 15%.

Une partie du rapport (Capture d’écran du site France bleu 107.1)

Capture d'écran France Bleu

 

Le président du Levallois Sporting Club défend Riner

Interrogé par RMC Sport, Bertrand Percie du Sert, le président du Levallois Sporting Club ne comprend pas cette polémique. « Pour nous, il n’y a pas de souci. C’est un salaire qui est largement justifié. Ça parait important pour le public non averti, mais si vous leur donniez les salaires de certains footballeurs, ils pourraient être choqués ! Et puis, les Levalloisiens sont très fiers d’avoir Teddy Riner. Aujourd’hui, c’est la star du monde sportif alors si on arrête avec lui, qu’est-ce qu’il se passe ? S’il s’en va en Russie parce qu’il a des offres, on va perdre un grand sportif. Nous avons une mission d’intérêt général en tant que grand club omnisport. Son salaire ne représente pas uniquement son travail de sportif de haut niveau, il a des engagements vis-à-vis du club. Il en fait la promotion quand il est interviewé. Quand il est en compétition, il arbore le logo du Sporting Club qui ne déplore plus de problèmes de trésorerie depuis trois ans.»

Son palmarès justifie son salaire

Depuis qu’il a signé son contrat en 2009 pour être licencié au Levallois Sporting Club, ses résultats sont restés exceptionnels. Teddy Riner a remporté 5 titres de champion du monde dans la catégorie + 100 kg et aussi un titre de champion olympique à Londres en 2012. Ce palmarès fait de lui le meilleur judoka du monde depuis plusieurs années et le Guadeloupéen mérite donc amplement ses 400 000 euros mensuel. D’autres sportifs perçoivent ce salaire et n’ont pas les résultats de Teddy Riner.

Et si c’était Douillet même plainte ?

Dans le paysage du judoka français, Teddy Riner a succédé au Français David Douillet qui a été le leader de cette discipline, à son actif deux titres de champion Olympique. Il a aussi perçu un salaire important pour réussir ces objectifs et n’a pas eu de polémiques sur ce point. La France a la chance d’avoir en ce moment le meilleur judoka du monde. Pourquoi faire une fixette sur son salaire alors qu’il est le meilleur du monde dans son sport, la référence mondiale ? Si c’était le contraire, les accusations aurait été logiques mais ce n’est pas le cas pour le moment. Encore une fois un membre de la communauté est victime d’une différence de traitement malgré ses performances hors normes (exemple Hamilton ou Serena Williams). A noter que Riner a répondu à ces juges le mardi 23 juin.