Trilogie Kemi Seba

Mumia Abu Jamal, un des plus célèbres prisonniers du monde est en soins intensifs à l’hopital

Société

Mumia Abu Jamal, un des plus célèbres prisonniers du monde est en soins intensifs à l’hopital

Par Sandro CAPO CHICHI

L’activiste afro-américain et ancien membre du Black Panther Party Mumia Abu Jamal, emprisonné depuis 1982 pour le meurtre du policier Daniel Faulkner a été admis à l’hôpital pour y recevoir des soins intensifs.

 

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Selon son avocat Bret Grote, l’un des plus célèbres prisonniers du monde, Mumia Abu Jamal a été admis dans le service de soins intensifs d’un hôpital  de Pennsylvanie. Les raisons de cette hospitalisation  sont d’abord restées inconnues, ni l’avocat ni le frère d’Abu Jamal n’ayant dans un premier temps été autorisés à le rencontrer. Lors du passage de sa porte-parole Johanna Fernandez à sa prison de Frackville, a été communiquée la cause de l’hospitalisation du prisonnier âgé de 60 ans: il s’agirait d’un ‘choc diabétique’. En solidarité avec sa famille interdite de visite , des militants du collectif ‘Libérons Mumia’ ont organisé aujourd’hui une manifestation devant l’ambassade des Etats-Unis à Paris en France. La gauche française et la ville de Paris sont particulièrement impliqués dans le soutien à Mumia Abu Jamal, la capitale du pays ayant déclaré citoyen d’honneur. La ville de Saint-Denis en région parisienne a également nommé une rue à son nom, deux décisions qui avaient entraîné le comité du Parti Républicain de Pennsylvanie à porter plainte contre les deux villes, coupables d’avoir glorifié la mémoire d’un criminel.

La veuve de Daniel Faulkner

La veuve de Daniel Faulkner

En 2001, Abu Jamal avait juré ne pas avoir tiré sur le policier Daniel Faulkner et son frère, présent lors de l’incident, ne pas l’avoir vu tirer lors de l’incident qui avait eu lieu lors d’un trafic routier. Une sténographe avait quant à elle déclaré avoir entendu le juge Sabo responsable de l’affaire déclarer au sujet d’Abu Jamal qu' »il allait aider à faire griller ce négro ».  D’abord condamné à mort, Abu Jamal fut finalement condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle en 2012.

Manifestation en faveur de Mumia Abu Jamal, le 1 er avril 2015 à Paris

Manifestation en faveur de Mumia Abu Jamal, le 1 er avril 2015 à Paris / crédit Photo : citizenside.com