Huey Newton

Histoire

Huey Newton

Par Sandro CAPO CHICHI 17 février 2015

Pour ne rien manquer de l'actualité,
inscrivez-vous Ă  la newsletter depuis ce lien
Recevez du contenu exclusif, de l'actualité, des codes promos Nofi Store ainsi que notre actualité évenementielle chaque week-end !

Huey Newton (1942-1989) est un des deux co-fondateurs du Black Panther Party.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofipédia

Jeunesse
Huey Percy Newton est nĂ© le 17 fĂ©vrier 1942 Ă  Monroe en Louisiane. Avec ses parents Walter et Armelia Newton ainsi que ses six grands frères et soeurs, il allait toutefois dĂ©mĂ©nager dans la rĂ©gion de San Francisco en Californie. Bien qu’il ait avouĂ© ne manquer de rien, il commit de nombreux crimes mineurs et son intĂ©rĂŞt pour l’Ă©cole fut très limitĂ© et il dĂ©clara que celle-ci tua toute envie en lui d’apprendre et lui donna honte d’ĂŞtre noir.

Huey Newton au lycée

Huey Newton au lycée

Il sortit diplĂ´mĂ© du lycĂ©e en 1959 sans savoir lire, une lacune qu’il comblera quelque temps après et s’inscrira plus tard en droit Ă  l’UniversitĂ© de Merritt Ă  Oakland.

Le Black Panther Party

A Merritt, il s’intĂ©resse Ă  la politique, rencontre d’autres jeunes Ă©tudiants afro-amĂ©ricains inspirĂ©s par la tradition militante inspirĂ©e de Malcolm X et lit abondamment la littĂ©rature marxiste. Il y rencontre notamment Bobby Seale avec qui il va fonder le Black Panther Party dont il sera le Ministre de la DĂ©fense, Bobby Seale le PrĂ©sident et ‘Little’ Bobby Hutton la première recrue et le trĂ©sorier.

En haut, de gauche Ă  droite, les six premiers membres des Black Panthers : Elbert Howard, Huey P. Newton, Sherwin Forte, Bobby Seale  En bas, de gauche Ă  droite: Reggie Forte et Bobby Hutton (Treasurer).

En haut, de gauche Ă  droite, les six premiers membres des Black Panthers : Elbert Howard, Huey P. Newton, Sherwin Forte, Bobby Seale En bas, de gauche Ă  droite: Reggie Forte et Bobby Hutton

Cette structure avait Ă©tĂ© crĂ©Ă©e en 1966 pour prendre le relais du mouvement des droits civiques pacifique du dĂ©but des annĂ©es 60, qui s’il a Ă©tĂ© capable d’obtenir officiellement des droits civiques n’avait pu apporter un vĂ©ritable poids politique et Ă©conomique aux Noirs dans la sociĂ©tĂ© amĂ©ricaine oĂą ils souffraient toujours de discrimination et de violences policières. Après la mort d’un jeune Noir non-armĂ© des mains d’un policier, ont lieu de violentes Ă©meutes menĂ©es par des Noirs du Ghetto, une violence que Newton entrevoit d’utiliser pour crĂ©er une patrouille qui permettrait d’empĂŞcher les bavures policières par la violence si nĂ©cessaire. Il se documente donc sur les lois relatives au port des armes Ă  feu et crĂ©e donc avec Bobby Seale le Black Panther Party for Self-Defence, un parti anti-capitaliste, socialiste et rĂ©volutionnaire. La violence, et non la religion comme d’autres organisations militantes noires comme la Nation of Islam le prĂ©tendaient pouvaient faire avancer la cause noire.Les annĂ©es suivantes, il allait personnellement et dans le cadre du parti s’employer à recruter de nouveaux membres du parti, Ă  les conscientiser, les aider socialement et parfois Ă  canaliser leur violence dans une perspective qu’il percevait plus noble, celle du changement social.

SONY DSC

Problèmes judiciaires

En 1967, Huey Newton passa 6 mois en prison en 1968 pour avoir agressĂ© Ă  coup de couteau un autre homme en 1964. Le matin de sa sortie de prison, le 28 octobre 1968, il fut interpellĂ© avec son ami par l’officier de police John Frey qui, en rĂ©alisant qu’ila vait affaire Ă  Newton appela du renfort. Lorsque l’officier Heanes arriva il fut blessĂ© de trois balles et Frey tuĂ©, victime de quatre coups de feu. Newton, blessĂ© d’une balle Ă  l’abdomen Ă©tait transfĂ©rĂ© Ă  l’hĂ´pital oĂą il allait ĂŞtre arrĂŞtĂ© puis emprisonnĂ© pour l’homicide volontaire de Frey en septembre 1968.

Huey Newton acclamé à sa sortie de prison en 1970

Huey Newton acclamé à sa sortie de prison en 1970

Il sortira de prison en 1970, mais aura de nouveaux dĂ©mĂŞlĂ©s judiciaires, Ă©tant accusĂ© de meurtre et d’agression sur deux personnes après que celles-ci l’aient appelĂ© ‘baby’, un surnom d’enfance qu’il dĂ©testait. Il fuira en 1974 les Etats-Unis pour Cuba avec sa future Ă©pouse Fredrika afin d’Ă©chapper aux procès relatifs Ă  ces affaires. A son retour en 1977, il sera accusĂ© d’avoir commandité une tentative manquĂ©e de meurtre de deux tĂ©moins d’un des deux crimes dont il avait Ă©tĂ© accusĂ© et d’avoir commandité la tentative de meurtre d’un supposĂ© complice dans cette affaire. S’il obtint un doctorat en 1980 de l’UniversitĂ© de Californie Ă  Santa Cruz en histoire de la conscience, l’image dĂ©jĂ  effritĂ©e du jeune militant Ă©pris de justice sociale allait sĂ©vèrement se morceler, notamment après sa dissolution du BPP en 1982 après qu’il eĂ»t Ă©tĂ© accusĂ© d’avoir dĂ©tournĂ© une importante somme d’argent issue d’une aide de l’Ă©tat destinĂ©e au financement d’une Ă©cole communautaire fondĂ©e par le parti. Les derniers mots qu’il aurait prononcĂ© avant d’ĂŞtre tuĂ© le 22 aoĂ»t 1989 par un jeune dealer et membre de la Black Guerilla Family avec qui il entretenait un diffĂ©rend depuis des annĂ©es rappellent toutefois la place que continuera longtemps Ă  occuper Huey Newton dans l’histoire des Afro-descendants et plus gĂ©nĂ©ralement des rĂ©sistants Ă  l’injustice:

“Tu peux me tuer, et tu peux prendre ma vie mais tu ne pourras jamais tuer mon âme. Mon âme vivra Ă  jamais”.

tumblr_n15ps4FVBF1su554uo3_400

 

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !