Trilogie Kemi Seba

Lassana Bathily, de retour en héros au Mali

Société

Lassana Bathily, de retour en héros au Mali

Par Sébastien Badibanga

Le héros de la prise d’otages de la Porte de Vincennes a atterri jeudi à Bamako, la capitale du Mali. Fraîchement naturalisé Français, le jeune homme, toujours aussi humble, prévoit d’aider sa communauté de l’extrême ouest du Mali.

Depuis son exploit, le Malien remporte les suffrages de tous les Français. Lassana Bathily a même reçu le coup de fil du président Hollande. De plus, son discours  au Ministère de l’Intérieur, empreint d’humilité, a marqué les esprits. Ce jeudi 29 janvier, le jeune homme de 24 ans est de retour sur ses terres natales. L’ambassadeur de la France à Bamako, la capitale malienne, Gilles Huberson l’a déjà reçu accompagné de son père.

Interrogé par la presse, le héros de l’Hyper cacher déclare : « Je connais les coutumes maliennes et les coutumes françaises. Mon action est de travailler pour renforcer les relations entre le Mali et la France. »  « Même si des gens me considèrent comme un héros, moi c’est non », ajoute-t-il. Et de poursuivre : « Mon avenir, c’est de continuer à travailler, de créer une association, d’aider mes parents, maintenant que je suis franco-malien. »

 « Je n’ai pas sauvé des Juifs. J’ai sauvé des humains »

La réalité dépasse toujours la fiction. Pour preuve, l’histoire de Lassana Bathily ressemble à un scénario hollywoodien. Cette fois-ci, il s’agit d’une histoire vraie.

Le 9 janvier, le jeune homme a pris son courage à deux mains pour cacher des otages d’Amédy Coulibaly dans la chambre froide de l’Hyper cacher de la Porte de Vincennes, avant de sortir de l’établissement pour donner des informations décisives aux agents du Raid et GIGN.

Depuis, il est devenu un héros national malgré son humilité. Le 20 janvier, jour de sa naturalisation au Ministère de l’Intérieur, son discours touche la France entière. « Je n’ai pas sauvé des Juifs. J’ai sauvé des humains », affirme-t-il.

supermarché

On peut être musulman et Français

Les Français plébiscitent l’acte de bravoure de Lassana Bathily. Effectivement, la pétition réclamant sa naturalisation lancée par le Conseil représentatif des associations noires (Le Cran) a recueilli pas moins de 200 000 signatures.

Adoubé en France, il envisage maintenant d’aider sa communauté située dans la région de Kayes, basée à l’extrême ouest du Mali. Force est de constater que l’enfant du pays, arrivé en France à 16 ans, fait la fierté de ses compatriotes. Au moment où on se demande si l’Islam est compatible avec les valeurs de la République, Lassana Bathily, Français d’origine malienne, est la vitrine humaine d’une assimilation réussie.

« Je suis musulman, pratiquant. J’ai déjà fait mes prières dans ce magasin, dans la réserve. Et oui, j’ai aidé des Juifs. On est des frères. Ce n’est pas une question de juifs, de chrétiens ou de musulmans, on est tous dans le même bateau », confie-t-il à BMFTV au lendemain de la tuerie de la Porte de Vincennes.