NATIONS NÈGRES ET CULTURE – CHEIKH ANTA DIOP

Timbuktu : le choc cinématographique de Sissako

Culture

Timbuktu : le choc cinématographique de Sissako

Par Noella

Timbuktu, ou le titre de l’oeuvre du réalisateur et producteur mauritanien Abderrahmane Sissako. Film sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes 2014, lauréat du prix du Jury œcuménique ainsi du prix François Chalais et nominé pour les Oscars en février 2015, il sera dans les salles françaises le 10 décembre. Nous sommes pressé de voir ce bijou du cinéma africain sur grand écran.

Un long métrage bouleversant qui promet de tirer quelques larmes au public où le brillant cinéaste a prit grands risques durant le tournage. En effet, un film relatant la résistance au djihadisme au Mali. La fuite éperdue d’une gazelle dans le désert, des têtes voilées à perte de vue, les gros pick-up des djihadistes nouveaux maîtres des lieux, un ras-le-bol. Aussi une partie de football entre copains – sport interdit par les islamistes. Un match ou plutôt un théâtre à ciel ouvert – presque dansé – où le ballon est mimé. Magnifique scène sublime d’opposition de jeunes maliens conscients d’un mal-être communautaire. Timbuktu ou le superbe film d’un visionnaire, Abderrahmane Sissako, qui fut le choc visuel du Festival de Cannes. Encore une fois, bravo l’artiste !

org_15541_img1

Synopsis : Tombouctou est réduite au silence, portes closes, ruelles désertes. Plus de musique, plus de football, ni de cigarette. Fini les couleurs vives et les rires, les femmes ne sont plus que des ombres. Des extrémistes religieux sèment la terreur. Loin du chaos, sur les dunes, Kidane mène une vie paisible avec sa femme, sa fille et Issan son petit berger. Sa quiétude sera de courte durée. En tuant accidentellement Amadou le pêcheur qui s’en est pris à sa vache préférée, Kidane doit faire face à la loi des occupants qui prennent en otage un islam ouvert et tolérant. Face à l’humiliation et aux sévices perpétrés par ces hommes aux multiples facettes, Timbuktu raconte le combat silencieux et digne de femmes et d’hommes, l’avenir incertain des enfants et la course pour la vie…