Le Bouquet Africain de Thema

VERS UNE DYNASTIE SATA ?

Politique

VERS UNE DYNASTIE SATA ?

Par SK

Christine Kaseba-Sata, veuve de Michael Sata, ex-président zambien, fait son entrée en politique. Inexpérimentée, c’est en qualité de compagne qu’elle revendique la succession à son défunt mari.
Le président Michael Sata est mort le 28 octobre 2014. Guy Scott, premier vice-président blanc et ami du défunt, assure l’intérim jusqu’aux élections anticipées de la mi-janvier.
La mort d’un dirigeant, fait souvent lumière sur les luttes de succession internes, vives bien avant que l’intéressé ne lâche son dernier souffle. En Zambie, cette lutte est d’autant plus étrange et inquiétante qu’elle se joue principalement entre les membres de la famille. Mardi, la veuve du président Sata annonçait son entrée en lice. Christine Kaseba-Sata est une femme brillante, médecin, obstétricienne et militante pour les conditions de santé et le sort des femmes enceintes. Elle n’a néanmoins aucune expérience en politique et aucune autre légitimité que d’être la femme de l’ex-président. Endeuillée et encore éplorée, Christine Kaseba-Sata n’en perd pas moins de vue la course pour le trône. Et pour cause, elle a face à elle deux ennemis de taille : son beau-fils et son neveu.

veuve sata

Mulenga Sata, fils du feu président est déjà le maire de Lusaka (capitale zambienne).Quoi de plus normal donc, que de poursuivre son ascension en visant le palais présidentiel ? Il avait annoncé précédemment qu’il proposerait la candidature de son parti (Front Patriotique).Puis, le neveu, Miles Sampa qui est le secrétaire d’Etat au commerce et à l’industrie.Dans cette partie du jeu des sept familles, les membres s’affrontent entre eux. Pourtant, ils présentent tous le même argument : Ils veulent succéder à Michael Sata pour poursuivre le programme qu’il avait pour la Zambie. Chacun d’eux se revendique l’héritier des valeurs et des idéaux politiques de l’ancien président. Mais quelle politique a-t-il menée ? Lui qui avait été choisit par son peuple, en 2011, pour sa bataille contre les inégalités sociales.

mulenga sata                                                                                                                                                          (Mulenga SATA)
Seulement voilà, après un bilan (fortuit) à trois ans de cette élection, il s’avère que rien n’a fonctionné comme promis. La majorité des zambiens vit encore dans des conditions de pauvreté extrême. La Zambie devait pendre son autonomie et endiguer l’enrichissement effréné des chinois dans le pays. Cependant elle s’est rapprochée de la Chine et rien n’a vraiment changé… La croissance économique du pays augmente, mais pas au profit de la population.

miles                                                                                                                                                            (Miles SAMPA)
Guy Scott quittera son poste avant le 15 janvier, afin que puissent se tenir les prochaines élections. N’étant pas né de parents zambiens ou nés en Zambie, il est inéligible. Les autres candidats, si tant est qu’il y’en ait de sérieux, se font très discrets. La situation semble prendre le dangereux tournant de la succession par les membres de la famille. Donc la mise en place d’une dynastie…

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !