Trilogie Kemi Seba

GASTON MONNERVILLE

Histoire

GASTON MONNERVILLE

Par naomi P.

Originaire de Guyane, avocat, résistant, homme politique et président du sénat, Gaston Monnerville fut pendant deux décennies l’un des personnages les plus importants de l’Etat français 

Par

Fils de Marc Saint-Yves Monnerville et de Marie-Françoise Monnerville, Gaston Monnerville est né le 2 janvier 1897 à Cayennes en Guyane. Il rejoint la métropole en 1912 après avoir été reçu au concours des bourses et poursuit ses études secondaires au lycée Pierre de Fermat à Toulouse. Bien qu’elle ait déjà perdu deux enfants, sa mère a accepté d’envoyer les deux autres, Pierre, puis Gaston en France afin qu’ils puissent poursuivre leur scolarité. « C’est elle qui a forgé notre volonté, qui a entretenu en nous le goût du labeur, le sens des responsabilités » dira plus tard Monnerville.
Elève brillant, doué pour les matières scientifiques aussi bien que pour les matières littéraires, il obtient son baccalauréat et continue ses études en droit et lettres à la faculté de lettres et de droit de Toulouse où il passe deux licences, une en droit et une en lettres en obtenant les félicitations du jury. En 1921, à l’âge de 24 ans, Gaston Monnerville obtient son doctorat en droit, avec félicitations du jury sur « l’enrichissement sans causes ». Cette thèse sera honorée d’une souscription du ministère de l’instruction publique et primée au concours des thèses.
En 1918, il s’inscrit au barreau de Toulouse où il demeure trois ans, avant de rejoindre Paris et de s’inscrire au barreau parisien. A Toulouse, Monnerville s’initie à la franc maçonnerie, qui permet selon lui « à un homme moyen de s’ouvrir à certains plans de conscience et de devenir maître de sa propre germination ». Il la considère également comme « un lieu idéal de confrontation des idées et la meilleure école de la tolérance ».
Monnerville entre dans le cabinet d’un avocat célèbre de l’époque, César Campinchi, et y travaille pendant huit ans comme principal collaborateur de ce dernier. Il a en effet rapidement gagné la confiance de son patron par ses compétences et son ardeur au travail. En 1923, Gaston Monnerville est reçu au concours des secrétaires de la conférence de Paris à la cour d’appel de Paris, puis est élu président de l’Union des Jeunes Avocats. C’est également à cette époque qu’il épouse Thérèse Lapeyre

 

Date : 2 janvier 1897 – 7 novembre 1991