ECONOMIE

Fritz Ekwoge Ekwoge : « Devenir l’un des plus grands concepteurs de logiciels dans le monde »

À moins de 30 ans, il a créé et dirige une entreprise de technologie qui conçoit et commercialise des logiciels dans le monde entier.

À 28 ans, il est déjà chef d’entreprise. Sa structure Feeperfect (Fritz Ekwoge Ekwoge Perfect) basée à Buea, Région du Sud-Ouest au Cameroun, existe depuis trois ans et compte déjà une dizaine d’employés exerçant à Buea, Douala, Yaoundé, Lagos, Accra et Genève.

Feem : près de 250 téléchargements par jour

Sa dernière trouvaille se nomme Feem, une application qui permet à des collaborateurs de s’échanger de fichiers et dossiers et discuter au sein d’une entreprise en ligne sans avoir besoin d’une connexion internet. Depuis le lancement de cette application, elle a très vite été adoptée par plusieurs sociétés à travers le monde. « Nous enregistrons chaque jour près de 250 téléchargements en ligne », explique le jeune informaticien. À l’en croire, ses clients, établis pour la plupart aux États-Unis, en Allemagne, en Suisse et en France, sont très satisfaits de la qualité de son produit qui existe aussi en version Androïd. Avec son équipe, il travaille à perfectionner la jeune application, tout en mettant sur pied une stratégie marketing devant permettre à son produit d’être davantage connu et vendu.

À Buea, où la société Feeperfect est implantée, plusieurs établissements d’enseignement supérieur ont déjà sollicité ce logiciel Feem pour permettre à leurs étudiants de s’échanger des fichiers et dossiers au sein de campus.

nofi-business-fritz-ekwoge-p1-jpeg

Kerawa.com, lyam.mobi…

Le produit Feem n’est pas le premier fait d’arme de Fritz Ekwoge Ekwoge. Depuis sa sortie de l’École nationale supérieure Polytechnique de Yaoundé, où il a effectué un parcours sans faute de 2001 à 2006 (major de sa promotion), il s’est illustré dans plusieurs projets informatiques dans sa ville natale de Buea. Avec un groupe d’amis, ils ont mis sur pied en 2008 le site internet www.kerawa.com spécialisé dans les annonces, les offres d’emploi et autres bonnes affaires. Fritz et sa compagnie ont ensuite créé Iyam. mobi, pour permettre aux internautes d’envoyer des sms groupés à moindre coût.

« Créer ma propre entreprise de technologie »

Friands des initiatives personnelles, son passage au sein de la succursale de Douala de l’entreprise PriceWaterhouseCoopers (PWC), le numéro 1 mondial en termes d’audit, en tant que Senior consultant n’a duré que trois ans. En 2011, le jeune informaticien décidait de démissionner à la surprise générale. « J’ai toujours pensé que j’allais créer mon entreprise de technologie. À 16 ans, j’avais déjà commencé à programmer des calculatrices et je me suis dit : « This is my future, créer des logiciels que tout le monde devrait aimer, » explique-t-il. Il a l’ambition de devenir l’un des plus grands concepteurs de logiciels dans le monde. Fritz Ekwoge Ekwoge n’est pas encore marié et espère trouver dans un futur proche une moitié aimable qui lui fera des repas camerounais dont il est friand, à savoir, du ndolè, eru, etc. Il est aussi fan des films et des jeux vidéo.

(c) Willy Gotcham, à Douala.

Qui suis-je ? En quelques mots ? Ok top chrono ! Chargé de projet Noir&Fier La marque (et des partenariats NOFI), rédactrice mode - mais à coup sûr vous avez dû lire mes articles dans les rubriques Psycho, Société, Santé ou même Culture - blagueuse, (grande) bouffeuse, dormeuse, rêveuse, amoureuse (de la vie, rires), bref moi !

Articles : 263