Placman

Mamari Biton Coulibaly : fondateur du royaume Bambara de Ségou

Histoire

Mamari Biton Coulibaly : fondateur du royaume Bambara de Ségou

Par Sandro CAPO CHICHI 19 avril 2024

Pour ne rien manquer de l'actualité,
téléchargez l'application depuis ce lien
Recevez du contenu exclusif, de l'actualité, des codes promos Nofi Store ainsi que notre actualité évenementielle chaque week-end !

Découvrez Mamari Biton Coulibaly, le fondateur visionnaire du royaume Bambara de Ségou au 18ème siècle, et explorez son impact durable sur l’histoire et la culture du Mali.

Mamari Biton Coulibaly, également connu sous le nom de Biton, est une figure historique de l’Afrique de l’Ouest ayant fondé le royaume Bambara de Ségou au 18ème siècle. Sa vie et son règne marquent un tournant significatif dans l’histoire du Mali, caractérisé par un leadership astucieux et une transformation sociale et politique profonde de la région de Ségou.

Début et fondation de Ségou

Mamari Biton Coulibaly

Les Bambaras, ou Bamana, descendants de l’empire médiéval de Mali, ont une histoire riche et complexe. Selon les récits, Mamari Coulibaly est né dans une période de grandes migrations et de conflits. L’histoire raconte que deux frères, Niangolo et Baramangolo, arrivant de la région montagneuse de Kong (actuelle Côte d’Ivoire), s’installèrent près du fleuve Niger. Leur périple initiatique et les conflits qui s’ensuivirent auraient donné naissance à plusieurs royaumes bambaras, dont celui de Ségou.

Vers 1689, Mamari, avec sa mère, quitta la ville de Bendougou pour Ségou, où il allait bientôt établir son autorité. Sa légitimité fut renforcée par son association avec Faro, une divinité aquatique respectée, et par son rôle au sein du Ton, une association de jeunes hommes dédiée à la défense des communautés locales.

Le règne de Biton

Mamari Biton Coulibaly

En tant que chef des Ton, Mamari Biton Coulibaly a réorganisé cette milice en une force militaire efficace. Par sa ruse et sa force, il a étendu son autorité sur de nombreux villages, imposant des taxes et consolidant ainsi son pouvoir. Cette période a vu la transformation de Ségou d’un agglomérat de quartiers en un royaume structuré, doté d’une organisation militaire et sociale sophistiquée.

Sous son règne, le royaume de Ségou a prospéré, grâce notamment à une économie basée sur l’agriculture, la pêche et la chasse, mais aussi à travers le commerce et la diplomatie. Biton a su protéger son royaume des incursions des peuples voisins tout en naviguant habilement dans un réseau complexe d’alliances et de rivalités.

Héritage et fin du règne

Mamari Biton Coulibaly
Tombe de Biton Mamary Coulibaly (1712-1755), près de Ségou, Mali.

Le royaume de Ségou a duré jusqu’aux années 1860, lorsque El Hadj Oumar Tall, un conquérant toucouleur, a mis fin à son indépendance. Toutefois, l’impact de Mamari Biton Coulibaly sur l’histoire de la région reste significatif. Son leadership a non seulement stabilisé et enrichi Ségou mais a également posé les fondations de la résistance et de l’identité bambara face aux défis futurs.

Réflexions sur la figure de Mamari Biton Coulibaly

Mamari Biton Coulibaly

La figure de Mamari Biton Coulibaly est emblématique de la complexité de l’histoire africaine, où les mythes, les réalités politiques et les dynamiques sociales s’entremêlent. Son histoire nous rappelle l’importance des leaders dans la formation des nations et des cultures. Aujourd’hui, son héritage peut encore être ressenti à Ségou et au-delà, où il est célébré comme un héros national, un stratège et un bâtisseur de nation.

Bibliographie :

Sundiata A. K. Djata, « The Bamana Empire by the Niger: Kingdom, Jihad and Colonization 1712-1920 »