Frais de livraison gratuit

Marvel Eternals : La review Nofi garantie sans spoiler

Cinéma

Marvel Eternals : La review Nofi garantie sans spoiler

Par Jérémy Musoki

Marvel Eternals, bientôt dans les salles obscures françaises. C’est le nouveau petit bébé de Marvel, une franchise qui, dans l’idée, vient pour apporter une nouvelle équipe dans un univers en continuelle expansion.

Les Eternals, c’est quoi ?
Des êtres immortels. Fin.

On ne va pas spoiler, ne vous en faites pas. Pour parler du casting, il est diversifié, de Gemma Chan pour Sersi, qui avait déjà incarné un personnage du MCU dans Captain Marvel en 2019, en passant par les deux frères Stark (les fils de Ned dans Game of Thrones, pas de lien avec Tony) Richard Madden et Kit Harrington dans les rôles respectifs d’Ikaris et de Dane Whitman, Kumail Nanjiani qui interprète Kingo, Lauren Ridloff pour Makkari, comme Brian Tyree Henry (dont nous vous avions parlé à l’occasion de la l’arrivée d’Atlanta sur Disney+) en tant que Phastos.

Mais le casting compte aussi de très grosses pointures en les personnes d’Angelina Jolie dans le rôle de Thena et Salma Hayek pour Ajak, Don Lee ou Ma Dong-Seok, de « Dernier train pour Busan », en Gilgamesh. Et un peu moins connus Barry Keoghan, Lia McHugh jouant Druig et Sprite.

Marvel Eternals : Le casting
SAN DIEGO, CALIFORNIE -Juillet 20: (L-R) Kumail Nanjiani, Brian Tyree Henry, Salma Hayek, Richard Madden, Lia McHugh, Angelina Jolie, Don Lee et Lauren Ridloff de Marvel Studios’ ‘The Eternals’ au Comic-Con de San Diego (Photo par Alberto E. Rodriguez/Getty Images pour Disney)

Notre avis ? La bande-annonce de Marvel Eternals montre ce qu’il faut : pas trop ni trop peu, car le film est bien plus que les deux ou trois blagues sur la bande à Fury. 

Plus sérieusement, Eternals est une histoire Marvel qui semble hors du temps. À la manière d’un Into the Spiderverse, ou de Marvel What if, le scénario surfe sur les événements que la franchise des Avengers a mis plus de dix ans à mettre en place, en trame de fond. La patte du géant du superhéros est présente. Du sérieux, de l’humour et de quoi s’en mettre plein les mirettes. Car visuellement, oui, c’est joli. Mais ça, on le savait, c’est Marvel.

À la réalisation, Chloé Zhao a une approche différente de ce que l’on a pu voir avec la franchise Avengers et les différents épisodes qui la composent. Une approche plus mystique, plus dans l’exploration des personnages. Et pour cause ! Marvel Eternals a l’ambition de mettre en lumière une nouvelle équipe sur la durée d’un film. Un pari pas si osé compte tenu de la ferveur qu’a pu susciter les Gardiens de la galaxie.

Marvel Eternals : Makkari
Lauren Ridloff dans le rôle de Makkari – Marvel Eternals

Après les événements d’« Avengers : Endgame », une tragédie imprévue oblige les Éternels, des êtres aux pouvoirs extraordinaires, à sortir de l’ombre et à se rassembler à nouveau face à l’ennemi le plus ancien et redoutable de la race humaine : les Déviants, des monstres se nourrissant d’espèces vivantes. Un voyage dans le temps à des points historiques de l’humanité comme l’apogée de Babylone, ou Hiroshima, sans pour autant faire un focus sur l’humain, mais plutôt sur ses protecteurs.

Ce premier volet des eternals nous propose une immersion dans le développement d’êtres similaires à des dieux au contact de nos civilisations. L’évolution du regard qu’ils peuvent porter sur le genre humain, et l’incidence que cela a sur eux. Les studios Marvel continuent sur le chemin de l’ambivalence avec des personnages et des histoires plus nuancées à l’image de Captain America : Civil War et des protagonistes Erik Killmonger et Thanos qui apportent un intérêt autre au MCU.

Kudos à Brian Tyree Henry pour son entrée dans la famille ! Incarnant Phastos (parallèle à Héphaïstos la divinité grecque), il nous donne un point de vue réaliste sur son expérience parmi les humains, dans un concentré d’émotions dans lesquelles le public peut facilement se retrouver. Il est l’un des rôles les plus intéressants et touchants du long-métrage. Il est pertinent de noter que les autres acteurs ont dû subir des entraînements pour atteindre un certain niveau de forme, Brian de son côté est resté tel qu’il est et en tire une fierté manifeste. En interview, il dit que cela lui plaît pour l’inspiration que cela pourra générer.

Marvel Eternals : Brian Tyree Henry en Phastos
Brian Tyree Henry en Phastos – Marvel Eternals

Marvel Eternals est tourné beaucoup plus à la manière d’un conte onirique que ce qui a été fait avant et c’est une expérience intéressante. Et si vous vous demandez pourquoi ils ne sont pas intervenus pour Thanos… Ils vous donneront la réponse eux-mêmes ! Faites confiance à Marvel, c’est cohérent !

Marvel Eternals sera dans les salles françaises à partir du 3 novembre !

Et si les histoires de superhéros vous manquent, passez par ici !

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !