NÉGROPHOBIE

George Floyd, une mort qui indigne le monde entier

Le 25 mai 2020, George Floyd, un Noir américain de 46 ans a été victime d’un policier qui l’a tué en maintenant son genou sur son cou pendant sept minutes. La diffusion de la vidéo de la bavure a entraîné une vague d’indignation et de protestations contre les bavures policières contre les Noirs dans le monde entier.

Une mobilisation de célébrités

Naomi Campbell, Nabilla, Ava DuVernay, Nagui, Beyoncé, Aïssa Maïga, Lebron James, Laetitia Hallyday, Jamie Foxx, Carla Bruni, Cardi B, Eva Longoria, Madonna, Lupita Nyong’o, Justin Bieber, Tariq Ramadan…Cette liste de  célébrités qui se sont publiquement indignées de la mort de George Floyd est impressionnante. Elle est pourtant très loin d’être complète, ce qui est compréhensible tant elle a touché l’opinion publique. Touché, il faut reconnaître qu’il est difficile de ne pas l’être en voyant la vidéo largement relayée en ligne de la mort de cet homme de 46 ans.

Un comportement choquant

Elle montre Floyd au sol, face contre terre, le cou maintenu au sol par le la pression du genou d’un policier, identifié comme Dereck Chauvin. Sous cette pression, George Floyd, qui peine à respirer, prononce les paroles suivantes: « S’il vous plaît, je ne peux plus respirer. J’ai mal au ventre. J’ai mal à la nuque. J’ai mal partout. Ne me tuez pas. »

Alors que Floyd et des témoins de la scène tenus à distance demandent aux policiers d’arrêter l’agression,  ceux-ci tiennent des propos ironiques, demandant à la victime de monter dans la voiture ou affirmant qu’il « va très bien ». Alors que George Floyd apparaît désormais inconscient, Chauvin refuse de retirer son genou de sa nuque. Il ne le fera qu’à l’arrivée d’une ambulance. Floyd, qui était père de deux filles, sera prononcé mort peu après.

Aucune résistance à l’arrestation

D’après un communiqué initial de la police, George Floyd, aurait été surpris d’utiliser un faux billet de 20$ dans une épicerie de Minneapolis. Décrit comme saoul, il aurait résisté à l’arrestation. Des vidéos précédant l’agression de Dereck Chauvin sur Floyd montrent toutefois que l’arrestation s’est au contraire faite sans résistance de la part du suspect. Dereck Chauvin avait au demeurant déjà été impliqué dans une interpellation mortelle. De quoi d’autant plus attiser la colère et l’émoi du grand public, déjà heurté par la mort, quelques mois auparavant, d’Ahmaud Arbery, un Noir tué par des civils blancs.  La diffusion virale d’enregistrements vidéo de l’agression a entraîné une vague de protestations revivant le mouvement BlackLivesMatter en vigueur quelques années auparavant.

Des manifestations et des émeutes

Si les quatre policiers -deux Blancs et deux Américains d’origine asiatique- ont tous été limogés, mais au 28 mai 2020, ils n’ont pas été arrêtés. Alors que les manifestations ont d’abord, suivant les recommandations de la famille de George Floyd, été paisibles, elles ont vite tourné, dans la nuit du mercredi au jeudi, à l’émeute et au pillage à Minneapolis. Une personne a été mortellement blessée par un coup de feu alors qu’une autre a été arrêtée. Mais les manifestations et les violences ne se sont pas limitées à la ville théâtre de la tragédie. Des violences contre des forces de l’ordre ont aussi été à déplorer la nuit du mercredi à jeudi à Los Angeles. Alors que la famille de George Floyd a déclaré souhaiter l’arrestation des policiers responsables de la bavure, le maire de Minneapolis a déclaré que la victime ne serait pas morte si elle était blanche et affirmé à nos confrères de CBS penser qu’il s’agissait d’un meurtre. La balle de l’apaisement semble désormais être dans le camp de la police de Minneapolis dont le chef Medaria Arradondo, s’il a reconnu la responsabilité de son institution dans le manque d’espoir dans la ville, n’a pas encore prix de mesures judiciaires contre Dereck Chauvin, Thomas Lane, Tou Thao et J. Alexander Kueng.

 

La police a assassiné Georges Floyd Des émeutes ont eu lieu à Minneapolis depuis 2 jours , un commissariat et des bâtiments on était enflammé plusieurs villes comme Los Angeles conaissent des affrontements.Le policier tu beaucoup de personnes en les étouffant lors de leur arrestation…Une autre vidéo montre que 70 policiers étaient déployés devant la maison de l'officier qui a assassiné ce pauvre monsieur , afin de le défendre.Il y a des scènes de chaos comme celle-ci un peu partout dans le monde à cause des bavure policière.

Publiée par D1ST1 sur Jeudi 28 mai 2020

VOUS ‘AIMEREZ’ AUSSI:

Des Slave Patrols à la Police américaine : histoire d’une tradition négrophobe

 

 

Articles : 1093