CULTURE

Après « Boucantier », ces expressions ivoiriennes pourraient faire leur entrée dans le dictionnaire

Par Georges Dominique. Si elles n’entrent pas le dictionnaire comme le mot « boucantier« , tu pourras sortir ces expressions correctement en pleine conversation avec tes potes ivoiriens.

L’entrée récente d’une expression ivoirienne dans le Petit Larousse Illustré 2020 a fait du boucan ! Il s’agit du mot…boucantier qui  désigne une personne, le plus souvent un chanteur de coupé-décalé, qui fait outrageusement le malin. La manière de parler en Côte d’Ivoire, tout comme dans d’autres pays de la sous-région, est si riche que nous avons choisi quelques termes qui pourraient faire une entrée dans le Petit Larousse Illustré. Les voici.

  • 1)  Abogaïs

Lui, c’est le beau gosse, le joli garçon, le crush de toutes les go qui aimeraient qu’il arrête de les laisser en « vu » sur WhatsApp. C’est le Idriss Elba du quartier, enfin avant qu’il ne se marie….

Le plus souvent, tu entends : « Abogaïs, gros grain » pour bien accentuer sur sa beauté.

expressions ivoiriennes

  • 2)  Faroteur

Moins tape-à-l’œil que le boucantier, le faroteur fait lui aussi partie du coupé-décalé. La différence entre les deux, c’est surtout que le faroteur exhibe moins ces signes extérieurs de richesse. Moins bling-bling qu’un sapeur qui confond goût et style, il n’en reste pas moins un amateur de belles et bonnes choses.

expressions ivoiriennes

Faroteur – Youtube.

  • 3)  Mougoupan

C’est en fusionnant les mots mougou (faire l’amour) et pan (détaler) que ce mash-up a vu le jour, il y a quelques années. Le mougoupan, c’est le fait de passer une nuit avec quelqu’un avant de disparaître dans la nature sans laisser de traces, ni d’adresse. Que ce soit chez les hommes ou les femmes, cette pratique est en vogue.

expressions ivoiriennes

Tu en sauras peut-être encore un peu plus dans nos prochaines parutions.

  • 4)  Mort subite

Lorsque le portefeuille n’est rempli que vieux reçus, que le vent circule même dedans, c’est le moment d’appliquer la mort subite. Le principe est simple. Avec tes amis, cotise pour acheter un bon gros plat de tchep puis vous vous réunissez autour de cette marmite remplie à ras bord pour manger le seul et unique repas de la journée : la mort subite !

expressions ivoiriennes

  • 5)  Paumer

Autant le dire tout de suite : l’attiéké se mange à la main mais pas de n’importe quelle façon ! Il faut paumer, c’est-à-dire le mettre en boule dans la paume, avec l’huile qui dégouline le long des doigts, avant de le porter à la bouche. C’est ça, paumer.

Avant de manger avec des inconnus un plat d’attiéké poisson, regarde bien leur paume pour avoir autre chose que des miettes.

expressions ivoiriennes

Paumage en cours d’un attiéké-poisson-braisé

  • 6)  Pointeur

Le pointeur, c’est le dragueur, le courtisan ; le gars qui échafaude un plan pour s’attirer les faveurs d’une (jeune) femme. L’énergie qu’il déploie est telle qu’elle servirait à ramener la lumière, en cas de coupure de courant. D’ailleurs, la légende raconte que c’est le pointeur qui paie toujours…

  • 7)  Roukasskass

Il désigne un art qui a fait son apparition avec le coupé-décalé et ses danseurs qui entourent l’artiste.

Blocages à répétition qui feraient pâlir d’envie les Gilets Jaunes, saltos, sauts périlleux, toutes ces arabesques constituent ces fameuses roukasskass.

expressions ivoiriennes

Attention tout de même à ne pas se lancer tête baissée. En se lançant dans une de ces cascades, un jeune danseur a perdu la vie l’année dernière.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Coupé-décalé : 5 signes qui montrent que tu es un boucantier

Articles : 404