ENTREPRENEURIAT

Ce jeune Antillais transforme les algues en engrais biologiques

L’entrepreneur Johanan Dujon a été récompensé pour son entreprise de transformation d’algues en engrais. En trois ans, sa société Algas Organics a retiré 300 tonnes de sargasses des plages de son île.

Le programme Economie Bleue Vitale milite pour une agriculture durable et l’exploitation des ressources de la mer pour booster la croissance économique. Durant le concours d’innovation, Johanan Dujon propriétaire d’Algas Organics, a été récompensé par le Commonwealth dans la catégorie d’Industrie, Innovation et Infrastructure, Objectif Développement Durable.

Les sargasses, un défi environnemental et sanitaire

En 2011, les algues de sargasse ont commencé à s’accumuler sur les plages des Caraïbes. Il s’agit d’une masse de végétation brun verdâtre qui provient généralement de la mer des Sargasses dans l’Atlantique Nord. Les scientifiques supposent qu’en raison des températures plus chaudes dues au changement climatique ainsi que des effets des engrais artificiels et des eaux usées, les quantités ont augmenté de manière spectaculaire. Les sargasses sont devenus un sérieux défi pour le tourisme caribéen, pilier de nombreuses îles.

C’est à partir de 2014 que le problème des algues a atteint un sommet. Les sargasses obstruant les moteurs des bateaux de pêche, tuant des poissons et des crabes, le tout en diffusant une odeur nauséabonde. Ainsi, une étude réalisée entre mai et juillet 2018 sur près de 6000 personnes en Martinique et en Guadeloupe, révèle les dangers de ces algues. Les symptômes les plus fréquents sont les problèmes digestifs. Les trois quarts des personnes interrogées souffrent de vomissement ou douleurs abdominales. Puis les symptômes neurologiques. 6 personnes sur 10 ressentent maux de tête, vertiges et malaises.

algues

Il n’y a pas de problèmes ; il n’y a que des solutions

L’entrepreneur Johanan Dujon a commencé la commercialisation de son produit en 2015. Et c’est en famille que cette initiative a débuté car les banques Sainteluciennes avaient refusé de financer sa start-up. Le processus la société de Dujon, Algas Organics permet une extraction des propriétés bio-actives et des oligo-éléments retrouvés dans les sargasses.

« Quand j’ai eu cette idée en tête, je ne pouvais pas dormir. C’était comme un tiraillement. Lève-toi et va essayer quelque chose avec les algues! » témoigne Dujon. « J’ai finalement dit à mon père, papa, allons chercher des algues pour les expérimenter. (…) Sa réaction a été, d’accord, allons-y. »

Par ailleurs, Giles Romulus a aussi contribué à la réalisation du projet. En effet, il dirige le programme de microfinancements du Fonds pour l’environnement mondial du PNUD à Sainte-Lucie. Ce soutien a permis de financer les activités d’Algas Organics.

algues

Une innovation d’utilité publique

Selon une étude réalisée par le centre expérimental SMEL (Synergie Mer et Littoral) et le service du SILEBAN (Société d’Investissement Légumière et Maraîchère de Basse Normandie), les meilleurs engrais sont les engrais marins dont les algues font partie. Ainsi transformées en compost organique, les sargasses devenues propres pourraient donc être utilisées pour enrichir les sols.

« Nous prenons les sargasses qui constituent un problème dans la Caraïbe, et nous les transformons en engrais biologique. Ceci est une alternative à l’utilisation des produits chimiques employés dans l’agriculture », a déclaré Johanan Dujon dans un entretien en février 2019 publié dans Forbes, le magazine économique américaine.

Aujourd’hui, Dujon est directeur général de Algas Organics, qui produit un engrais liquide – Algas Total Plant Tonic – à base de sargassum. Dujon a mis au point le produit après des mois d’expérimentation. Lui, sa famille et une petite équipe d’employés à temps partiel récoltent le sargassum sur les côtes touchées et fabriquent des bouteilles de l’engrais avec le soutien d’organismes publics internationaux et locaux.

algues

Les engrais d’Algas Organics

L’année dernière, Dujon a été présentateur au Sommet de l’optimisme pour la Terre organisé par le Smithsonian Institute à Washington, DC. L’événement inaugural avait pour but de célébrer et de partager des idées réussies en matière de protection de l’environnement. Dujon a été sélectionné après avoir répondu à une invitation à soumettre des propositions.

« Nous avons la possibilité de les transformer en projets rentables pour tous les défis environnementaux auxquels nous sommes confrontés », a-t-il déclaré à l’auditoire.

Il a présenté des résultats de tests montrant que les engrais Algas étaient plus performants que la grande marque américaine Miracle-Gro et vantait sa nature organique.

«Notre produit réduit les besoins en produits chimiques synthétiques, qui se répandent dans nos sols et nos eaux et augmentent votre rendement», a-t-il déclaré au sommet. «Si vous faites correspondre innovation, financement, mentorat, support technique, conscience communautaire et environnementale, vous obtiendrez une solution révolutionnaire qui pourra se distinguer à l’échelle mondiale», a-t-il conclu.

engrais

Sources:

La1ere France TVinfo

Caribbean beat

 

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Nicarette Ablawa Gomido, la reine de la transformation des produits maraîchers au Bénin

Articles : 508