Trilogie Kemi Seba

« 7 Minutes contre le CFA » : le cri du cœur de 10 artistes panafricains

Société

« 7 Minutes contre le CFA » : le cri du cœur de 10 artistes panafricains

Par Redaction NOFI

Unis pour un même combat panafricain, dix artistes chantent haut et fort qu' »on ne veut plus du franc CFA » dans le clip « 7 Minutes contre le CFA »!

C’est un cri du cœur qui fait écho au mouvement du Front anti-CFA initié par l’ONG de Kémi Seba, Urgences Panafricanistes. Le nouveau morceau « 7 Minutes contre le CFA » sortit le 19 juin, réunit 10 artistes engagés qui prônent la souveraineté monétaire du continent. Issus du Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire, Togo, Bénin, Gambie et France, ces artistes annoncent que la nouvelle génération en a fini avec le néocolonialisme monétaire.

Dès la première phrase, Kmal Radji met en garde: « Avant que le feu de la révolution n’embrase la plantation, nous venons avertir ! », avant de citer Frantz Fanon.

La chanson, dont les influences hip-hop et reggae s’entremêlent, est rythmée par le refrain chanté par Daba Makourejah:

« Plus de bla-bla, on veut plus du franc CFA, l’histoire est en marche et nul ne l’arrêtera. On n’en veut plus, on n’en peut plus, on en est plus que convaincus. Ce ne sont plus des murmures mais la clameur de la rue ! »

En wolof, bambara, anglais ou français, chacun des dix artistes exprime à sa manière la servitude qu’engendre cette « monnaie de singe » et l’exaspération de la jeunesse qui « ne veut plus du franc CFA ». Par leur union, ils sont l’exemple à suivre pour les pays de la zone franc (UEMOA, CEMAC, Franc Comorien et Franc Pacifique) encore sous le joug colonial économique, et par leur singularité, ils symbolisent la diversité du continent.

De nombreuses références aux leaders panafricains comme Marcus Garvey, Thomas Sankara, Mouammar Kadhafi ou encore Kemi Seba en font un chant de lutte, un cri du coeur.

Un savant mélange de panafricanisme et d’identité culturelle africaine. Une musique à écouter sans modération! On vous laisse en juger par le clip:

Produit par Amoul Bayi Records, le clip est disponible en téléchargement gratuit: https://soundcloud.com/user-134108967…

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Une nuit au musée avec le couple Carter : décryptage du clip « Apes**t »