L’excellence Noire – Kouokam KAMTCHUENG

Une Guyanaise handicapée en grève de la faim devant l’Assemblée nationale

Société

Une Guyanaise handicapée en grève de la faim devant l’Assemblée nationale

Par Sébastien Badibanga

L’histoire de Line Legrand, femme de 47 ans et handicapée, se passe à Paris. Arrivée en métropole en octobre 2013 pour se faire opérer des yeux, elle a été contrainte de prolonger son séjour dans la capitale à cause des complications médicales. N’ayant aucune famille, elle ne peut plus s’assumer financièrement.

Par conséquent, elle est devenue SDF en décembre 2013. Ne recevant pas certaines aides sociales, elle décide alors de s’installer devant l’Assemblée nationale. Depuis deux semaines, elle fait une grève de la faim pour alerter les députés sur sa situation désespérée.

Assise dans un fauteuil roulant, face au Palais Bourbon, tenant une serviette pour se protéger du soleil, elle dénonce les injustices et discriminations qu’elle a subies. « Messieurs les députés, je ne désire guère vos émulations, juste votre logement de fonction », peut-on lire sur l’une de ses pancartes.

« Ce système à la con m’a rendu handicapée »

Et pour cause, son état de santé s’est aggravé en vivant dans la rue. « Au bout de quelques mois, elle est amputée de la jambe droite. Aujourd’hui, son pied gauche est aussi nécrosé », explique La1ere.fr.

« C’est ce système à la con qui m’a rendu handicapée », raconte Line Legrand. « J’ai pourtant frappé à toutes les portes pour trouver une cahute ! », s’exclame-t-elle. Et d’ajouter : « Je suis SDF, ni clocharde, ni alcoolique, ni droguée. Mais même le 115 a refusé de me prendre sous prétexte qu’il n’y avait pas de place pour quelqu’un comme moi. »

On lui a promis un logement et une allocation pour adultes handicapés

Certains riverains la soutiennent. La preuve : un passant lui a déposé un bouquet de fleurs. Mais, sa présence peut également gêner. En effet, les forces de l’ordre ne voient pas forcément son action d’un bon œil. « Elle dit qu’elle est en grève de la faim mais elle boit de l’eau ? C’est n’importe quoi », s’indigne un policier. « Nous sommes au courant de sa situation, mais on en a marre de la voir », s’offusque un autre, rapporte La1ere.fr. 

Pourtant, ce comportement quelque peu désinvolte ne décourage pas cette femme handicapée, originaire de Cayenne, qui a monté avec son frère une entreprise de bâtiment alors qu’elle n’avait que 24 ans. « La prochaine étape c’est Elysée », promet celle qui était animatrice sportive et culturelle en milieu scolaire en Guyane.

Sa situation a touché le député guyanais Gabriel Serville. Du coup, il se bat pour trouver une issue favorable à son dossier. Lueur d’espoir : mercredi 22 juillet, la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, Ségolène Neuville, a rendu visite à Line Legrand. Résultat : elle devrait toucher l’allocation pour adultes handicapés et entrer dans un logement social. « Le ridicule ne tue pas mais la lâcheté, oui », lâche cette Guyanaise qui souhaite juste retrouver sa dignité.

Crédits photo : La1ere.fr

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !