CULTURE

Serge Nubret (1938 – 2011)

Par Keyza. Serge Nubret – culturiste guadeloupéen, va défendre en 1960 les couleurs de son île, lors du championnat du monde organisés par l’IFBB où il est élu « homme le plus musclé du monde ». L’année suivante, le 7ème Art ouvre ses portes. Alexandre Mnouchkine l’engage pour Les Titans puis il partagera l’affiche avec le célèbre Gordon Scott dans Goliath et le Hercule noir de Mario Caiano. 

Dans les années 60, héros herculéens, princesses exotiques et gladiateurs rebelles envahissent les écrans des salles obscures. C’est l’âge d’or du Péplum américain et surtout italien. En 1962, dans Les Titans de Duccio Tessari, les spectateurs découvrent, médusés, un colosse noir à la musculature aussi impressionnante qu’harmonieuse qui rompt ses chaînes et se dresse contre un despote aux côtés des mythiques titans. Deux ans après l’inoubliable prestation de Woody Strode, héroïque et malheureux frère d’arme du Spartacus de Stanley Kubrick, l’image renvoyée par ce personnage de Rator s’éloignait considérablement des clichés habituels des représentations serviles des Afro-descendants dans la production cinématographique de l’époque (de l’esclave porteur de carafes à vin au sauvage cannibale des tarzaneries en tout genre).

Jadis relégué au stade d’anecdote, le Noir devenait l’égal des héros blancs et le corps afro-descendant, jusque-là synonyme de force de travail (la fameuse « Force noire »), devenait esthétique, désirable, puissant, émancipateur.

Le Guadeloupéen Serge Nubret s’apprête à chambouler l’image du Noir dans le Cinéma

L’acteur s’appelle Serge Nubret. Il est Guadeloupéen et s’apprête à chambouler l’image du Noir dans le Cinéma populaire européen des Trente glorieuses. Né en 1931 à Anse-Bertrand, cet enfant de Grande-Terre parti faire des études secondaires en région parisienne dans les années 50 se découvre une passion pour le Culturisme et la musculation. En 1958, il remporte le titre de « Mr Guadeloupe » puis avant d’être élu « l’homme le plus musclé » par la Fédération Internationale de Body-Building en 1960.

 

C’est à cette époque que le 7ème Art lui ouvre ses portes et qu’Alexandre Mnouchkine l’engage pour Les Titans. Le public ne s’y trompe pas et les producteurs non plus. L’année suivante, Serge Nubret retrouve l’Antiquité de bazar de Cinecittà et partage l’affiche avec le célèbre Gordon Scott dans Goliath et le Hercule noir de Mario Caiano.

Goliath-noir film serge nubret

Mais c’est en 1964 qu’il devient véritablement l’un des pionniers de la présence des acteurs noirs dans un Cinéma français dont la diversité ne s’est faite que trop tardivement. Dans Un gosse de la butte (également connu sous le titre Rue des cascades) de Maurice Delbez, adaptation du roman Alain et le Nègre de Robert Sabatier, il incarne une figure simple et humaniste de Noir costaud amoureux d’une boutiquière parisienne dans un film ouvertement anti-raciste et d’une grande sensibilité. Dans les décennies qui suivent, on le retrouvera dans des films d’aventures européens (d’Espionnage à Bangkok pour U-92 de Manfred Kohler aux Sept bérets rouges de Mario Siciliano) et en France aux côtés de Michel Bouquet dans Un condé d’Yves Boisset (1970), d’Yves Montand et Romy Schneider dans César et Rosalie de Claude Sautet (1972) ou encore Jean-Paul Belmondo dans l’introduction africaine du Professionnel de Georges Lautner (1984).

« La Panthère noire » laisse derrière lui un héritage sportif, cinématographique et spirituel hors du commun

Mais la carrière de Serge Nubret ne s’arrête pas là ! Comédien et culturiste reconnu dans le monde entier grâce à ses titres de « Mr Monde » et de « Mr Univers » ainsi que pour sa méthode d’entraînement de fitness à répétition et poids légers (la « Méthode Nubret »), le champion fut aussi un homme d’affaire hors du commun. Dans les années 70, ce rival et néanmoins ami d’Arnold Schwarzenegger ouvre avec son jeune frère Marcellus (qui s’occupait de la gestion) l’un des réseaux de salles de musculation parmi les plus appréciés des culturistes en Métropole comme en Outre-mer : le Nubret’s International Club qui deviendra ensuite le Shape Up Nubret.

Serge NUBRET en séance de musculation

Lorsqu’il s’éteint en 2011, celui que l’on appelait « la Panthère noire » laisse derrière lui un héritage sportif, cinématographique et spirituel hors du commun qu’il commentera avec bonheur dans son autobiographie « Jésus, moi et Dieu ». Aujourd’hui encore, il demeure l’une des personnalités ultra-marines les plus prestigieuses et célébrées en France et dans le monde !

 

retour à l’accueil

Articles : 501