CULTURE

Nollywood : révélateur de talents et créateur d’emplois !

Depuis une dizaine d’années, le Nigeria est devenu la seconde puissance cinématographie au monde. Avec une production de 50 films par semaine, Nollywood est une source incontestable de création d’emplois et une tribune sur le monde pour les talents africains.

Avec Nollywood, le cinéma africain raconte (enfin) son histoire

« Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier les chasseurs »

Le succès fulgurant du cinéma nigérian a commencé dans les années 1990 au cœur de Lagos, la plus grande ville africaine. Aujourd’hui, Nollywood a conquis le monde. Cette industrie cinématographique made in Africa est venue, en quelques années, rivaliser Bollywood et Hollywood. Désormais seconde puissance cinématographique derrière l’Inde et devant les Etats-Unis, le Nigeria produit en moyenne 2000 films par an, pour un public estimé à 150 millions de spectateurs.

Crédit photo: Glenna Gordon for The New York Times

La recette de cet incroyable succès est simple: des Africains qui racontent la vie d’Africains…rien de plus banal, non? Pourtant, pas de studios et peu de moyens pour sortir près de 2 000 films chaque année, dont le coût estimé ne dépasse pas 20 millions d’euros. C’est donc l’envie et le besoin de se réapproprier sa storytelling aux thèmes et environnements propres au continent, qui est la véritable source de cette réussite.

Une industrie créatrice

Les films de la nouvelle ère de Nollywood, sont en général de bien meilleure qualité que les films du début des années 2000. La production cinématographique a généré 4 milliards de dollars, soit 2 % du PIB du Nigeria[1]. L’industrie cinématographique nigériane contribue incontestablement à la création d’emplois dans un pays dont l’économie dépend surtout du pétrole et de l’agriculture. Plus d’un million de personnes travaillent dans ce secteur, la plus grande source d’emplois après l’agriculture.

Le cinéma nigérian en quelques chiffres:

  • Le Nigéria produit près de 2 000 films par an , contre 1 600 pour Bollywood et 800 pour Hollywood
  • Nollywood comprend 1 000 000 de personnes qui travaillent dans cette industrie, contre 420 000 pour Bollywood et seulement 374 000 pour Hollywood
  • En terme de revenus, Hollywood génère 10,9 milliards de dollars contre 1,5 milliards pour Bollywood et 590 millions pour Nollywood
  • Le budget moyen alloué par film est de 40 000 dollars pour Nollywood, 1,5 million pour Bollywood et 47,7 millions pour Hollywood.

En somme, Nollywood est le deuxième plus grand producteur de films au monde, emploie le plus de personnes, génère moins de revenus mais dépense aussi le moins pour la production.

La Nollywood Week du 9 au 12 mai 2019

Cette année la Nollywood Week Film Festival a lieu non seulement à Paris mais aussi à Marseille puis quelques mois plus tard, à Abidjan.

Festival de cinéma unique en son genre, la Nollywood Week vous permet de vous transporter dans l’univers de Nollywood (surnom donné au cinéma en provenance du Nigeria) pendant 4 jours vous permettant non seulement de découvrir les films sur grand écran mais aussi de rencontrer ceux qui font le cinéma nigérian. Rendez-vous du jeudi 9 au dimanche 12 mai 2019 au cinéma l’Arlequin.

La Nollywood Week à Paris:

Tarif Unique: 9 euros_ Tarif soirée d’ouverture: 12,50

euros_ Tarifs étudiants + Séances en matinée: 5 euros_ Le PASS: 49 euros

Pour acheter sa place en ligne, rdv sur: www.lesecransdeparis.fr

Cinéma l’Arlequin 76 rue de Rennes, 75006, Paris

La Nollywood Week à Marseille:

Vendredi 10 mai : Film d’ouverture (Up North) en présence de la réalisatrice.

Samedi 11 mai au matin : Oga Bolaji en présence du réalisateur.

Samedi 11 mai après-midi : Nigerian Prince

Retrouvez l’ensemble des évènements à ne pas manquer de la Nollywood Week ICI!!

Nollywood Week

[1] https://www.telerama.fr/sortir/nollywood-pourquoi-le-cinema-nigerian-interesse-desormais-la-planete-entiere,n5629029.php

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Les films afro-africains de Nollywood séduisent l’Afrique et sa diaspora

Articles : 404