Trilogie Kemi Seba

Viola Davis rentre dans l’histoire !

Culture

Viola Davis rentre dans l’histoire !

Par Steffi Mateta

 

La star de « How to get away with murder » est devenue hier soir, la première femme noire à remporter l’Emmy Awards de l’actrice principale d’une série dramatique. 

 

Il aura fallut attendre 67 ans ! 67 ans pour qu’une comédienne noire soit mise en lumière lors de la cérémonie des récompenses de la télévision américaine. Même en l’écrivant, on a encore du mal à réaliser et à comprendre pourquoi une telle consécration n’ait pas eu lieu plus tôt.

 

Viola Davis a su répondre à cette problématique lors de son discours très émouvant. « Ce qui fait la différence entre les blanches et les noires, ce sont les opportunités ». Comment faire pour récompenser des actrices noires en tant qu’actrice principale, quand on ne leur accorde que des seconds rôles ?

Confinée dans des séries comédies (Isabel Sanford fut la première actrice noire récompensée par l’Emmy de l’actrice principale mais dans une série comédie en 1981), il a fallu attendre la révolution apportée par Shonda Rhimes pour voir des actrices noires dans des rôles sérieux et percutants.

 

« Dans ma tête, je vois une ligne. Et au-delà de cette ligne je vois un champ vert et de jolies fleurs et de belles femmes blanches qui tendent leurs bras vers moi au dessus de cette ligne. Mais je n’arrive pas à les rejoindre. Je n’arrive pas à franchir cette ligne. Cétait Harriet Tubman dans les années 1800. Laissez-moi vous dire quelque chose. La seule chose qui sépare les femmes de couleurs de toutes les autres, ce sont les opportunités. Vous ne pouvez pas gagner un Emmy pour des rôles qui n’existent pas. Alors, à tous les réalisateurs, les écrivains, les scénaristes, ces personnes incroyables, Ben Sherwood, Peter Nowalk, Shonda Rhimes. Ces personnes qui ont redéfini ce que c’est que d’être belle, d’être sexy, d’être une femme de pouvoir, ce que c’est que d’être Noire. Et aux Taraji P. Henson, aux Kerry Washington, aux Halle Berry, aux Nicole Beharies, aux Meagan Good, aux Gabrielle Union… Merci de nous avoir permis de franchîr cette ligne. Merci à la Télévision Academy. Merci »

 

C’est ainsi que grâce à son personnage, Annalise Keating, Viola Davis est parvenue à rentrer dans l’histoire de la télévision américaine.

Le thème de la soirée était la diversité. Viola Davis ne fut pas la seule actrice noire récompensée. Uzo Aduba a reçu le prix de la meilleure actrice dans un second rôle dans une série dramatique (Orange is the new black)

uzo-aduba-2-768

Regina King remporta elle, le prix de la meilleure actrice dans un second rôle dans un téléfilm (American Crime).

Regina King