Malkia - Le réveil du Ka

LE CONGRÈS DE KLIPTOWN

Culture

LE CONGRÈS DE KLIPTOWN

Par Noella

Charte de la liberté (Freedom Charter) : Déclaration de principes adoptés à Kliptown en Afrique du Sud en juin 1955 par le Congrès de l’Alliance (Congress of Alliance) réunissant le congrès national africain, le parti communiste sud-africain, le congrès des démocrates et leurs alliés.

La ville de Kliptown abrite entre 38 000 et 45 000 habitants. C’est la plus ancienne banlieue résidentielle noire de Soweto en Afrique du sud située à quelques kilomètres de Johannesburg. Véritable ghetto de cabanes et maisons de fortune, ce camps de squatters deviendra quand même le 26 juin 1955 le point de ralliement de milliers de sud-africains noirs, indiens, métis et blancs pour adopter la Charte de la Liberté. Un but commun : que chaque personne sur le territoire se sente chez lui partout en Afrique du Sud et qu’aucun gouvernement ne puisse à juste titre affirmer son autorité que si elle est fondée sur la volonté de tout le peuple.

Kliptown__184047393_

Ce Congrès de Kliptown fût une assemblée populaire sans précédent, unie dans la lutte contre la ségrégation. La proposition de cette convention multi-raciale est venue de Zachariah Keodirelang Matthews au Congrès National Africain (ANC) en 1953. Franc succès puisqu’elle a été suivie par près de 3000 délégués de différents groupes raciaux. L’évènement historique de Kliptown a été co-parrainé par l’ANC, le Congrès Indien Sud-Africain (SAIC), l’Organisation Populaire de Couleur (CPO) et le Congrès des Démocrates (CoD).

charte_de_la_liberte_de_l_anc_1955

Nous imaginons que ce moment devait être fort en émotion, sachant que tout cela se déroulait il y a 59 ans à peine à 8738 Km de Paris.

Il est important de rappeler que des Noirs (& Fiers) se sont mobilisés pour la population noire afin faire changer les choses.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !