Le Bouquet Africain de Thema

Le Yarmouth, le navire de la « Black Star Line, Inc. »

Culture

Le Yarmouth, le navire de la « Black Star Line, Inc. »

Par Noella

Le 31 octobre 1919, Marcus Garvey et l’équipage de la Black Star Line inauguraient le Yarmouth. Ce bateau, initialement destiné au transport du charbon pendant la première guerre mondiale, fut le premier acquit par la compagnie

Le Yarmouth, le navire de la « Black Star Line, Inc.« 

La Black Star Line est une compagnie maritime créée à Delaware le 23 juin 1919, à l’initiative du leader jamaïcain et fondateur de l’UNIA (Universal Negro Improvement Association and African Communities League – Association Universelle pour l’amélioration de la condition des noirs), Marcus Garvey. Elle devait faciliter le transport des afro-américains et de leurs biens en contribuant au mouvement « Back to Africa » (« Retour en Afrique »). Son objectif : favoriser l’économie internationale africaine et intégrer ainsi le monde noir au commerce international. Pourquoi ce nom prestigieux ? Trois mots : White Star Line, une compagnie maritime dont Marcus Garvey voulait copier la réussite.

Black star Yarmouth

La BSL  représente un symbole fort pour les partisans de Marcus Garvey et les afro-américains à la recherche d’une voie pour retourner sur leurs terres natales. A ne pas confondre avec La Black Star Line, compagnie maritime étatique du Ghana. Le but de cette entreprise n’est pas seulement le développement de l’économie par le rapatriement des afro-américains en Afrique, mais également de démontrer les capacités entrepreneuriales des noirs. Marcus Garvey n’a eu de cesse de se battre pour la promotion de l’excellence noire – ce que fait NOFI à son niveau aujourd’hui. En créant la BSL, le panafricaniste avait la vision de créer ce qu’il appellera le « capitalisme noir » avec la volonté d’inclure les noirs dans le monde du business. Raison pour laquelle l’équipage et le capitaine du bateau étaient exclusivement noirs.

black star line action

Bien que Marcus Garvey ait connu des déboires avec ce projet faramineux (corruptions, pots-de-vin, problèmes financiers, matériel défectueux, etc…), il a le mérite d’avoir cru en les siens. Ces soucis se sont d’ailleurs rapidement transformés en succès fructueux, dont le capital était estimé à près de 10 000 000 US dollars et des actions cotées en bourse à 5 US dollars chacune.

hist00046_marcus_garvey

VOUS AIMEREZ AUSSI :

« Black Wall Street »: ou l’organisation économique des Noirs en Oklahoma

 

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !