Trilogie Kemi Seba

Le Black Love Day, une alternative afro à la Saint Valentin

Culture

Le Black Love Day, une alternative afro à la Saint Valentin

Par Sandro CAPO CHICHI

Comme Kwanzaa pour Noël, le Black Love Day est une alternative afro-américaine à la Saint Valentin.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Le Background

Au cours du 20ème siècle, les afro-américains ont étré particulièrement actifs dans la création de fêtes afros en contestation des fêtes nationales américaines souvent jugées trop commerciales et célébrant des événements ou des périodes hostiles aux Afro-Américains. C’est ainsi qu’en réponse au Noël trop commercial et euro-centré fut créée Kwanzaa en 1966; en réponse à l’Election Day, jour des élections générales pour les charges publiques aux Etats-Unis fut créé en 1969 le Black Solidarity Day, célébré la veille par un boycott des lieux de travail et d’étude et qui incitait les citoyens noirs américains à voter intelligemment ; ou encore l’Umoja Karamu créé en 1971 célébré le dimanche suivant la fête de Thanksgiving, dont l’association avec le génocide des Amérindiens et les débuts de la traite des Noirs, avait conduit des activistes afro-américains à vouloir le boycotter. Après ces fêtes crées durant les années 60 et 70 au coeur du mouvement Black Power furent créées d’autres fêtes afro-américaines. Moins contestataires que le contexte de la fin des années 60 et du début des années 70 ne le voulaient, elles se concentraient sur la communauté noire sans pour autant rejeter a priori la possibilité d’une reconnaissance hors de la communauté noire. L’une de ces fêtes fut le Black Love Day créé en en réponse à la Saint Valentin et fêté pour la première fois en 1993.

La création
En 1992 sortit dans les salles le film Malcolm X de Spike Lee. La scène de son assassinat où des Noirs prirent les armes pour tuer un de leurs ‘frères’ devant des enfants de leur propre communauté reste un symbole de la violence entre Noirs, qu’elle ait lieu en Amérique ou en Afrique. C’est la violence de cette scène qui a inspiré Ayo Handy-Kendi, une activiste afro-américaine à organiser pour la première fois en 1993 une fête célébrant l’amour, plutôt que la violence entre Noirs.


Egalement en désaccord avec de nombreux aspects de la Saint Valentin, qui selon elle ne résout aucun problème de la communauté noire, conduit à la dépression ceux qui ne sont pas en couple ou dans une relation positive à cette période de l’année, est liée à des rituels obscurs païens d’origine européenne et encourage les Noirs à consommer naïvement hors de leur communauté, Handy-Kendi décida d’organiser cette fête la veille du 14 février, dans la lignée des fêtes de contestation afro-américaines comme Kwanzaa, célébré le lendemain de Noël. Alors que la Saint Valentin ne célébrerait que de l’amour entre l’homme et la femme, le Black Love Day propose de célébrer l’amour dans sa définition la plus globale, résumée par cinq principes:
-L’amour pour le Dieu créateur
-L’amour de sa propre personne
-L’amour de sa famille
-L’amour de sa communauté
-L’amour de sa race

Ayo Handy-Kendi

Ayo Handy-Kendi

Handy-Kendi propose ainsi, chaque 13 février, de préparer son Black Love Day en préparant cinq actions ou comportements permettant de faire démonstration d’amour dans ces cinq domaines. Comme on l’a dit plus haut, le Black Love Day n’exclut toutefois pas une reconnaissance de la société américaine et prône aussi l’amour entre Noirs et Blancs, dont Handy-Kendi dit qu’ils ne sont que des Noirs dont la couleur vde peau et la façon de penser ont simplement changé à travers le temps.

A l’instar de Kwanzaa, le Black Love Day inclut des rituels, des rassemblements en communauté et se base beaucoup sur les racines africaines des Noirs des USA.

Ainsi, si l’un des principaux symboles du Black Love Day ressemble à s’y méprendre à celui de la Saint Valentin, il en est différent.

joyeuse-saint-valentin-v4-print

Il représente certes un coeur mais n’est pas issu de l’imagerie occidentale. Il provient en fait d’un ensemble traditionnel de signe des peuples akans de l’Ouest-Africain appelé Adinkra et utilisés pour décorer différents aspects de la vie, des vêtements à aux bâtiments, et exprimant, avec chaque symbole un concept de pensée profond. Ce symbole du coeur, par exemple, se lit akoma et est associé aux valeurs d’amour, de patience, de bienveillance, de fidélité, d’endurance et de tolérance.

Le Symbole akoma issu de l'ensemble de signes adinkra des Akans du Ghana et de Côte d'Ivoire

Le Symbole akoma issu de l’ensemble de signes Adinkra des Akans du Ghana et de Côte d’Ivoire

La salutation utilisée pour le Black Love Day est ainsi « Nya Akoma », qui signifie en twi, une langue akan du Ghana ‘aie un coeur, sois patient ».

Ayo Handy-Kendi se félicite aussi d’avoir vu le Black Love Day célébré par l’ambassade de la République du Bénin aux Etats-Unis. Cette année, l’ambassadeur béninois aux Etats-Unis Cyrille Oguin avait prononcé, au nom du président Matthieu Kérékou, des excuses formelles pour le rôle de certains ‘Béninois’ responsables d’avoir contribué dans le passé à la vente et à la souffrance d’autres Africains qui allaient devenir les ancêtres de Noirs des Amériques. Elle a aussi déclaré :

Le Black Love Day de 2004 donne l’opportunité à tous les Noirs du monde une vision de notre interconnectivité–par exemple, la pauvreté urbaine peut être guérie par le transfert de projets et de capacités d’Afro-Américains sur la terre mère africaine, mais on ne peut créer de telles opportunités qu’en ne mettant de côté nos vieilles peurs, nos vieux comportements qui sont toujours utilisés pour diviser et régner sur notre peuple. Pour 24 heures, ce 13 février, essayer de réconcilier le passé et se reconnecter globalement à un haut niveau d’amour, pour surmonter les conditions de haine de soi démontrée chez les Noirs par les récentes violences entre Noirs à Washington DC avec des jeunes en tuant d’autres dans les couloirs d’une école ont rappelé les meurtres de milliers de jeunes Noirs obligés à combattre au Congo contre leur propre peuple. Le BLD propose de l’amour comme un outil destiné à guérir toutes nos relations qui rendra plus facile nos actions destinées à changer notre avenir commun ».

Perso, j’ai pendant des années fêté le Black Love Day sans le savoir, puisque le 13 février est aussi le jour de mon anniversaire. Et puisqu’il correspond à mon comportement à cette occasion, je m’en suis trouvé immédiatement attaché et j’ai donc décidé de le partager. Et puisque Ayo Handy-Kendi recommande aussi d’offrir à cette occasion des cadeaux achetés à des commerçants noirs, je tiens à vous dire que vous serez les bienvenus si vous voulez m’en acheter.

ok je sors

ok je sors