Trilogie Kemi Seba

Sam Sharpe, un combat pour la vérité

Culture

Sam Sharpe, un combat pour la vérité

Par Noella

Il y a précisément 182 ans un militant indépendantiste est pendu par le pouvoir colonial. Il s’appelait Samuel Sharpe ou affectueusement « papa Sharpe ».

Né en 1780, Sam Sharpe était l’esclave d’un avocat anglais. Haineux des injustices de l’esclavage et des inégalités, il passera une bonne partie de sa vie à s’opposer contre l’occupation des colonialistes. Sharpe est considéré comme l’un des précurseurs de la lutte de la cause noire (& fière). Il conçoit un plan de résistance. Accompagné de sa congrégation, ils décident qu’à compter du 25 décembre 1831 ils cesseraient de travailler comme esclaves dans les plantations.

Cette grève de Noël a d’abord commencé à St. James pour se rependre par la suite sur toute l’île de la Jamaïque. Des maisons ont été brûlées, des récoltes détruites et un certain nombre de blancs tués. Le châtiment à cet affront qui suivit a été rapide. Jusqu’à 500 esclaves ont été exécutésSharpe, alors en fuite, a finalement été capturé et pendu au défilé à Montego Bay, rebaptisé Sam Sharpe Square.

Ce courageux instigateur de la rébellion, moment clé dans la lutte pour l’abolition de l’esclavage, n’aura pas eu le temps de voir près d’un siècle plus tard, le 1er août 1938, l’abolition de l’esclavage et les siens libres. Sam Sharpe a été déclaré héros national en 1975. Qu’en on y pense c’est très récent. Son portrait apparaitra sur le billet de 50 dollars.

L’équipe NOFI salue un homme qui, pour notre liberté, y a laissé sa vie.

Jamaica-50