Brown Sugar Night #3

La sorcellerie africaine dans les sociétés occidentales modernes

Culture

La sorcellerie africaine dans les sociétés occidentales modernes

Par Sandro CAPO CHICHI

La sorcellerie est très présente dans les sociétés modernes occidentales, et ce bien qu’elle y soit régulièrement tournée en dérision… Mais pas toujours là où l’on pourrait s’y attendre. 

Par African Strategies

Précédemment, nous expliquions que la force vitale était la clé du succès dans beaucoup de traditions africaines.

Lire aussi: La force vitale, clé du succès selon les traditions africaines

L’un des plus gros obstacles à l’activation de la force vitale est la sorcellerie.

La sorcellerie, l’art de nuire dans l’ombre en donnant l’impression d’une malédiction

La sorcellerie est l’action de quelqu’un cherchant à absorber votre force vitale. Ce quelqu’un peut chercher à agir pour son propre gain et/ou pour celui de son client. Aujourd’hui, pour beaucoup en Occident, la sorcellerie est largement associée à  l’Afrique. On l’y considère en effet comme une pratique ‘stupide’. Elle n’y concernerait que des populations aux ‘croyances arriérées’.

Notre opinion est différente. Nous pensons que la définition de la sorcellerie peut être appliquée à bien d’autres pratiques et comportements dans ces sociétés occidentales ou mondialisées modernes.

Une caractéristique commune à la sorcellerie dans nombre de traditions africaines est la suivante. Le sorcier y agit toujours dans l’obscurité.

sorcellerie

Dans nombre de traditions africaines, le hibou est l’animal le plus associé à la sorcellerie. Il s’agit en effet d’un animal nocturne, qui n’apparaît que dans l’obscurité.

Ses actions nocives sont censées donner l’impression à la victime d’une infortune due à la malchance ou à quelque chose d’inexplicable.  La victime est alors incapable d’expliquer ses échecs. Il accumule ces derniers, voit son énergie vitale diminuer au point de devenir nerveux ou apathique, triste, déprimé, voire dépressif.

De leur côté, fiers de leur forfait,  le sorcier et son commanditaire gagnent en confiance et en force vitale. Ils absorbent ainsi littéralement celle de leur victime.

La sorcellerie moderne

Comme on l’a dit, les sociétés modernes sont souvent moqueuses de la sorcellerie. En réalité, des personnes équivalentes à des sorciers sont toujours très actives de nos jours.

Prenons par exemple le cas de porteurs de projets  utilisant les réseaux sociaux pour les promouvoir. Beaucoup de personnes ignorent ou sous-estiment le nombre de stalkers se cachant par exemple dans l’anonymat des réseaux sociaux pour  essayer de mettre en échec des gens ayant blessé leur ego par leur réussite ou par d’autres biais.

Par des voies détournées et anonymes, ces personnes essayeront de vous énerver, de vous démoraliser, de freiner votre succès. Si vous ne réalisez pas d’où vient ce mal et/ou pourquoi il parvient à faire effet sur vous et vos projets, votre énergie vitale  sera sapée.

Les trolls internet se faisant passer pour des commentateurs objectifs en constituent un exemple. Comme l’obscurité des sorciers traditionnels, ils agissent dans celle de l’anonymat des réseaux sociaux.

Imaginez encore un autre contexte. Vous souhaitez réussir dans un milieu. Cette réussite implique d’entretenir de bonnes relations avec des personnes dans ce milieu. Imaginez que du jour au lendemain, ces personnes à qui vous parliez refusent systématiquement de vous parler. Ils vous évitent désormais comme la peste.

La différence entre un bon et un mauvais sorcier

Dans de nombreuses sociétés traditionnelles africaines, plusieurs personnes dans une telle situation penseraient être victimes de sorciers. Elles iraient par exemple voir un devin ou un guérisseur pour les délivrer de leur sort.

D’autres, plus éveillées, comprendraient que des rivaux les ont en fait dénigrés derrière leur dos de manière à ce qu’ils soient évités de tous. Ou alors que ces rivaux ont corrompu ces personnes pour qu’elles ne leur parlent plus.

Ce que l’on veut dire ici, c’est que l’on pense être de la malchance est plus souvent qu’on ne le croît l’oeuvre de personnes agissant dans l’ombre pour nous nuire. Le plus ces personnes seront douées pour cacher leur implication dans ces agissements, le plus vous aurez une impression d’être victimes de malchance et de désactiver votre force vitale.

Mais le plus vous serez éveillé face à la possibilité des gens à vous nuire, le moins vous serez atteints dans votre force vitale.

 

sorcellerie

Chez les Yoruba du Bénin, on associe largement plus les femmes à la sorcellerie que les hommes. Pourquoi? Parce qu’on leur y impose d’être plus calmes et plus réservées que les hommes en public. Les Yoruba pensent que les femmes, parce qu’elles ne peuvent se venger moins frontalement,  accumulent de  la force vitale et l’utilisent dans l’ombre pour se venger. De même, souvenez-vous que les gens voulant vous faire du mal par la sorcellerie sont souvent celles que vous avez humiliées en face à face mais qui n’ont pu réagir frontalement et sur le moment.

En conclusion

La sorcellerie ne prend pas toujours la forme de poupées percées ou de sacrifices animaux. Sa principale caractéristique est en effet de faire du tort à quelqu’un, d’éteindre sa force vitale et de rendre cette action indétectable, inexplicable. Elle doit ainsi donner l’impression à ses victimes qu’elles sont victimes de malchance voire d’une malédiction.

En cela, elle se rapproche de nombreuses tentatives de la part de personnes cherchant à nous nuire dans l’ombre, notamment dans le contexte obscur des courriels, des messages privés et des réseaux sociaux.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

La force vitale, clé du succès selon les traditions africaines

 

 

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !