Trilogie Kemi Seba

The Perfect Guy (L’homme parfait) en avant-première sur MYTF1VOD

Culture

The Perfect Guy (L’homme parfait) en avant-première sur MYTF1VOD

Par SE

The Perfect Guy sera diffusé dès le 20 janvier sur MYTF1VOD après avoir fait un énorme carton dans les salles aux USA et au Canada. Réalisé par David M. Rosenthal le film réunit un trio de choc : Sanaa Lathan qui a joué dans The Best man et dans Alien vs. Predator, Michael Ealy vu dans Fast 2 Furious et The Following (saison 3) et Morris Chestnut découvert dans Boyz n the Hood.

The Perfect Guy raconte la mésaventure de Leah Vaughn (Sanaa Lathan), lobbyiste à la vie professionnelle réussie, qui entame une relation passionnée avec un charmant inconnu après une rupture douloureuse. Vous trouvez plus de détails sur le synopsis du film dans notre précédent article en cliquant ici. Après les triomphes de Straight outta Compton et War Room, L’homme parfait (The Perfect Guy) confirme l’impact du cinéma afro-américain avec un casting d’acteurs noirs de qualité.

Un film envoûtant

The Perfect Guy est la représentation du mythe de l’homme parfait ou du prince charmant. En effet, Carter (Michael Ealy) a tout ce dont rêvent toutes les femmes. Charmant, attentionné, serviable, envoûtant -avec ses beaux yeux bleus- hmmmmm (rires), c’est sans fournir trop d’effort qu’il arrive à faire tomber Leah Vaughn dans ses bras. C’est à partir de ce moment que des scènes aussi surprenantes les unes que les autres vont s’enchaîner. Le film va se concentrer sur l’histoire d’amour des deux protagonistes et de nous faire découvrir comment Carter va réussir à transformer la vie de Leath en un parfait cauchemar !

Du premier baiser à la première soirée torride dans un bar en passant par les confidences entre filles, le réalisateur arrive parfaitement à nous transporter dans le scénario. On aimerait parfois être à la place de Leah ou simplement prendre la place d’un des acteurs pour apprécier encore plus chaque instant du film. D’ailleurs à ce propos, je me suis surprise en train de parler seule devant ma télé tellement je me croyais dans le film (lol). Bref, revenons à Carter et Leah… (rires) !

En réalité Carter est de nature très possessive et a beaucoup de mal à se contrôler lorsqu’il se met en colère. Un trait de caractère qui effraie Leath. Celle-ci décide alors de mettre un terme à cette relation qui avait tout pour faire envier. Mais Carter ne l’entend pas de cette oreille et va se montrer extrêmement violent, menaçant, dangereux et manipulateur… Toutefois malgré que Leah soit prise de peur, d’angoisse, elle refusera de se laisser faire et décidera de se battre pour reprendre le contrôle de sa vie.

A travers The Perfect Guy, le réalisateur nous montre en quelques sortes comment une relation à caractère obsessionnelle peut mener à des dérives comme la violence conjugale. Selon des informations relevées sur le Journal des femmes, en France en 2014, plus de 600 000 femmes étaient victimes de violence conjugale soit 1 femme sur 10.

Loin de nous l’idée d’affirmer que The Perfect Guy est une dénonciation de la violence conjugale, néanmoins on peut dire que le film évoque la volonté de contrôle que peuvent avoir certaines personnes sur leur partenaire et laisse imaginer la possibilité de sortir de ce cercle vicieux…